facebook gplus home menu play rss search tlbxl_b tv twitter youtube

Accords de libre-échange transatlantiques – Une déclaration interprétative sur le CETA pour répondre aux préoccupations

La rédaction par la Commission européenne d’une déclaration interprétative sur le traité de libre-échange entre l’Union européenne et le Canada (CETA) afin de répondre aux inquiétudes de certains Etats membres a été unanimement soutenue lors du conseil informel consacré au commerce, organisé vendredi à Bratislava. « Cette déclaration de la Commission et du Canada permettra de confirmer l’interprétation de l’accord et d’apporter des réponses aux préoccupations légitimes exprimées », a souligné le ministre belge des Affaires étrangères, Didier Reynders (MR). Ce dernier a par ailleurs suggéré que la déclaration soit placée dans les annexes du traité, ce qui lui donnerait un caractère juridiquement contraignant. Le texte devrait être élaboré au plus tard pour la réunion du comité des représentants permanents (COREPER) de l’UE le 12 octobre prochain, avant un nouveau conseil consacré au commerce le 18 octobre.
En Belgique, le gouvernement wallon refuse pour l’instant d’accorder les pleins pouvoirs au Fédéral pour signer le CETA. Le ministre-président wallon, Paul Magnette, a toutefois précisé mercredi dernier que son gouvernement était prêt à réexaminer ce traité une fois qu’il aurait fait l’objet d’une déclaration interprétative.
Le conseil informel de vendredi a permis de prendre note des remarques et interrogations des parlements nationaux et régionaux, que ce soit sur la protection des services publics, les règles en matière de développement durable ou encore le droit de légiférer après l’entrée en vigueur du traité, a expliqué M. Reynders. La déclaration devra donc apporter une réponse de la Commission et des autorités canadiennes à toutes ces préoccupations. Si elle permet de lever les réserves émises dans plusieurs Etats, le traité devrait être signé par l’UE et le Canada le 27 octobre, lors d’un sommet à Bruxelles en présence du Premier ministre canadien Justin Trudeau.
Le CETA serait ensuite provisoirement appliqué, le temps d’être ratifié par les Parlements de tous les pays de l’UE, une procédure qui peut prendre plusieurs années.

Abonnez-vous à nos newsletters

Fil d'actu Toutes les dépêches

24 avril 2017 L'Arabie Saoudite élue à la Commission des droits des femmes de l'Onu

L’Arabie Saoudite a été élue à la Commission des droits des femmes de l’Onu. « C’est comme désigner un pyromane chef des pompiers de la ville », commente Hillel Neuer, directeur exécutif de l’organisation UN Watch. La nomination de Riyad, régime salafis lire plus

Belga

24 avril 2017 "Dieselgate": l'enquête sur PSA à son tour confiée à des juges

Nouvel épisode dans le scandale du « dieselgate »: après Volkswagen, Renault et Fiat-Chrysler, le constructeur français PSA est à son tour visé par une enquête des juges d’instruction sur des soupçons de « tromperie » dans les dispositifs de contrôle lire plus

Belga

24 avril 2017 Roger Vanden Stock reste président de la Pro League, le dossier des droits TV reporté

Roger Vanden Stock, à la demande de la Pro League, a accepté une prolongation de deux ans de son mandat de président du conseil d’administration lundi lors de son assemblée générale, a communiqué la Pro League. Le président du RSC Anderlecht Ro lire plus

Belga

24 avril 2017 Corée du Nord: Trump évoque de nouvelles sanctions de l'Onu "plus fortes"

Le Conseil de sécurité de l’Onu doit être prêt à imposer de nouvelles sanctions « plus fortes » à l’encontre de la Corée du Nord, a estimé lundi le président américain Donald Trump sur fond de tensions en raison des programmes nucl lire plus

Belga

24 avril 2017 Emmanuel Macron dépasse les 24% au 1er tour de l'élection présidentielle française

Emmanuel Macron, arrivé en tête du premier tour de la présidentielle française, a finalement obtenu 24,01%, selon les résultats définitifs communiqués lundi après-midi par le ministère de l’Intérieur. L’écart avec sa dauphin lire plus

Belga

24 avril 2017 Au moins 10 mineurs disparus après l'incendie du camp de migrants de Grande-Synthe

Au moins dix mineurs d’âge non accompagnés sont toujours portés disparus à la suite de l’incendie qui a ravagé le camp de migrants de Grande-Synthe, dans le nord de la France, a indiqué lundi l’ASBL Humain. Les responsables estimaient à 125 le nombre d lire plus

Belga

http://www.vivreici.be/
http://www.hlcoiffure.com/
http://www.celini.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.cocof.be/
http://www.rtbf.be/vivacite/
http://www.stib-mivb.be/