A-Rod tire sa révérence après 22 saisons d'une carrière controversée

46.459 spectateurs ont assisté vendredi soir dans un Yankee Stadium archicomble au dernier match d’Alex Rodriguez, un des plus grands noms du sport mondial, qui a vu la victoire, 6-3, des New York Yankees contre les Tampa Bay Rays.
Agé de 41 ans, A-Rod, triple MVP (Most Valuable Player) en 2003, 2005 et 2007, s’en va après 22 saisons. Mais il devienda conseiller auprès des espoirs des Yankees, où il a joué de 2004 à 2016, à compter de l’an prochain, et est d’ailleurs toujours sous contrat en 2017.
Héros des tabloïds en raison de ses fréquentations (Madonna, Kate Hudson, Cameron Diaz et Torrie Wilson, notamment), le new-yorkais d’origine dominicaine a eu sa carrière ternie quand il a admis avoir utilisé des produits dopants avec les Rangers du Texas, de 2001 à 2003. Il a ensuite été suspendu 162 matches en 2013 et 2014, pour avoir enfreint la politique anti-drogue des ligues majeures.
« J’ai déçu beaucoup de gens », avait-il alors admis. « Mes fans doivent avoir mal à la tête à cause de moi. Il ne faut cependant pas juger les gens sur leurs erreurs, mais sur leurs capacités à les surmonter… »
Alex Rodriguez a conquis la Série mondiale en 2009, réussi 351 home runs (sur 696, seuls Barry Bonds, Hank Aaron en Babe Ruth ont fait mieux) et marqué 1011 points (sur 2002) pour les Yankees, au moins 100 pendant 14 saisons consécutives, un record.
Mais il a aussi très régulièrement figuré sur la liste des blessés depuis 2008.
Il a gagné 392 millions de dollars (environ 350 millions d’euros) sans compter ses revenus extra-sportifs.
Les scandales de dopage risquent toutefois de lui coûter son entrée au Hall of Fame.

Partager l'article

13 août 2016 - 12h30