Quelques conseils avant de ressortir le vélo pour les beaux jours

L’été approche, et il est peut-être intéressant de sortir ou ressortir le vélo pour se rendre au travail ou même pour se promener en toute liberté à Bruxelles sur les itinéraires cyclables régionaux ou les itinéraires touristiques.

Sans doute l’engin n’est plus tout-à-fait en ordre, ou avez-vous un peu perdu l’habitude de rouler en vélo en ville. Nous avons donc été à la rencontre de Natacha Sensique, chargée de mission pédagogique à l’asbl Pro Vélo, qui rappelle les quelques règles de base pour circuler en sécurité sur un vélo en ville.

  • Le vélo, remonté de la cave ou descendu du grenier, doit avant toute chose être minutieusement vérifié. Les deux freins doivent bien fonctionner. Dans le cas contraire, il faut les resserrer et/ou changer les patins de frein. Les pneus doivent être gonflés à la bonne pression. Un pneu sous-gonflé est dangereux. De plus, la surface de contact d’un tel pneu avec le sol étant plus grande, le vélo est donc plus lent. Enfin un peu de graisse ou d’huile sur la chaîne ne lui fera pas de tort.
  • Il faut également vérifier l’équipement obligatoire, c’est-à-dire une sonnette et des catadioptres (un blanc à l’avant, un rouge à l’arrière et deux jaunes sur chaque roue. Les bandes réfléchissantes sur certains pneus remplacent les catadioptres orange). L’éclairage est obligatoire également, mais peut être porté sur le cycliste et ne doit donc pas nécessairement être arrimé au vélo.
  • Si vous n’avez pas ou plus l’habitude du vélo, entraînez-vous dans une zone calme pour trouver ou retrouver vos sensations. Ne vous lancez pas dans la circulation bruxelloise sans être un minimum à l’aise sur votre monture.
  • Ne partez pas à l’aventure. Il faut bien choisir son itinéraire. Un itinéraire vélo est différent d’un itinéraire voiture. Evitez les voiries dangereuses ou congestionnées. Privilégiez les itinéraires cyclables et les quartiers plus calmes. Il existe une carte vélo de la région bruxelloise qui vous aidera à identifier votre meilleur itinéraire. De plus, les dénivelés sont clairement indiqués par des codes de couleur. Pratique pour éviter les trop fortes côtes ! Repérez à l’avance les endroits qui seront peut-être plus compliqués à emprunter.
  • Lorsqu’un endroit devient difficile, n’hésitez jamais pour plus de sécurité, à redevenir un piéton. Pour remonter sur votre vélo, une fois le danger passé.
  • Deux règles d’or : le respect du code de la route en toutes circonstances et le respect des autres usagers. Evitez la concurrence avec les piétons. Partagez plutôt l’espace public. Ne roulez donc jamais sur les trottoirs.
  • Au cas où vous n’auriez plus roulé depuis de nombreuses années, on vous annonce que presque tous les sens interdits à Bruxelles sont devenus des SUL, des sens uniques limités que vous pouvez donc emprunter. S’ils ne présentent pas de dangers particuliers sur leur longueur, soyez vigilants à l’entrée et à la sortie d’un SUL pour ne pas surprendre l’automobiliste circulant dans l’autre sens
  • Pour plus de sécurité, roulez en tenant votre droite, mais à un mètre environ du bord droit de la route et des véhicules. Cela vous permet d’anticiper un danger potentiel comme l’ouverture intempestive d’une portière, la traversée inattendue d’un piéton ou la sortie d’une voiture en stationnement.
  • A Bruxelles, attention aux rails de tram ! Les franchir toujours le plus perpendiculairement possible, au risque de coincer une roue, et de chuter.
  • Prenez résolument votre place qui vous revient dans la circulation et positionnez-vous convenablement, tout en respectant les autres usagers, piétons, automobiliste…et les autres cyclistes.
  • Soyez visible et prévisible. Ne jamais surprendre les autres usagers. Si vous indiquez avec le bras que vous tournez à droite, ne tournez pas à gauche ! Attention également aux angles morts des autobus et des camions et privilégiez la conduite défensive. Si vous êtes en vélo avec assistance électrique, n’oubliez pas que vous atteignez très rapidement la vitesse de 25 km/h qui pourrait surprendre certains automobilistes, surtout en côte.
  • Il est important également de communiquer avec le regard. Regardez les conducteurs dans les yeux pour leur indiquer vos intentions et vice-versa. Comme le dit joliment un membre de Pro Vélo : « Faites des bisous avec les yeux », pour plus de sécurité !

Bonne route !

(Photos Belga sauf Natacha Sensique)

Partager l'article

15 juin 2017 - 15h46