Découvrez   

Schaerbeek : les enseignants licenciés protestent devant l’école de la Vertu

Une vingtaine d’enseignants ont manifesté mercredi entre 09h00 et 11h00 devant l’école fondamentale libre confessionnelle islamique La Vertu, chaussée de Haecht à Schaerbeek, pour protester contre l’écartement de huit professeurs temporaires prioritaires et le déplacement de deux autres sans préavis. Marc Mansis, secrétaire général de l’Association professionnelle du personnel de l’enseignement libre (CGSLB), annonce que des procédures vont être initiées pour réclamer des dédommagements.

Les professeurs mobilisés, près d’une vingtaine sur la soixantaine que compte l’établissement, arboraient devant l’institut des pancartes avec des slogans cinglants comme “Silence, on vire !” et “Rentrée en saignant”. Les professeurs non repris ont appris la nouvelle seulement mardi après-midi au cours d’une assemblée générale. Le syndicat libéral a dès lors déposé un préavis de grève. Marc Mansis relève que des professeurs de remplacement avaient déjà été engagés, et ce à compter du mois de juin. “Pour les temporaires prioritaires, il y a une obligation de les reprendre. Dans le cas contraire, le pouvoir organisateur qui est l’employeur doit normalement saisir la chambre des recours. Il y a clairement un non respect des dispositions statutaires.

► Lire aussi : “Plusieurs licenciements signalés à l’école La Vertu à Schaerbeek : “On nous a dit au revoir et merci. Sans explication”

Il estime que la réunion de mardi en fin de journée avec des représentants de la direction et du pouvoir organisateur n’a pas été concluante. Marc Mansis relève que des enseignants plus contestataires ont été visés. Deux délégués syndicaux sont concernés – un n’ayant pas été repris et un ayant été transféré dans une autre école -, de même que plusieurs candidats aux élections sociales de novembre, et ce alors qu’ils jouissent d’une protection durant la période pré-électorale.

Belga

■ Un reportage de Marie-Noëlle Dinant et Frederic De Henau.

Partager l'article

02 septembre 2020 - 15h54
Modifié le 02 septembre 2020 - 16h01