Tensions sur le rail : le syndicat chrétien ne participera pas à la grève du 19 décembre

Le syndicat chrétien, l’ACV-Transcom (CSC), n’appelle pas ses adhérents à prendre part à la grève sur le rail prévue le 19 décembre. L’instance fait le choix d’informer et de sensibiliser, mais n’exclut pas des actions à partir de janvier, indique-t-elle dans une communication interne.

Le syndicat socialiste, la CGSP Cheminots, principal syndicat sur le rail, a confirmé jeudi une grève de 24 heures du mercredi 18 décembre 22h au lendemain même heure. Le syndicat libéral SLFP et le syndicat indépendant des cheminots (SIC) se joindront à l’action. L’ACV-Transcom n’appelle, elle, pas à la grève. “Nous nous en tenons au mandat qui nous a été donné, qui indique que nous passons d’abord par des campagnes d’information et envisageons éventuellement des actions à partir de janvier” si les membres se prononcent en ce sens, peut-on lire dans une brochure transmise aux adhérents du syndicat.

Ces actions, si elles ont lieu, pourront prendre différentes formes, il ne s’agira donc pas forcément d’une grève. Concernant celle du 19 décembre, le syndicat dit laisser la liberté à ses adhérents d’y prendre part ou non. Le conflit concerne un projet d’accord social portant sur la période 2020-2022, et rejeté par les organisations de travailleurs. Le syndicat socialiste demandait notamment une hausse salariale de 1,1%, des engagements statutaires pour un service de qualité et le maintien d’un régime de travail de 36 heures pour l’ensemble du personnel, actuel et à venir.

Belga 

Partager l'article

13 décembre 2019 - 13h10