Shayp, la start-up bruxelloise qui détecte les fuites d’eau lève 450 000 euros

Shayp, c’est une start-up bruxelloise qui a développé un outil pour repérer les fuites d’eau. L’entreprise vient de lever 450 000 euros pour se développer et elle est sur le point de signer un contrat avec un assureur mondial, rapporte ce vendredi l’Echo.

La start-up bruxelloise a développé un boîtier qui relié au compteur permet de détecter les éventuelles fuites d’eau. Une manière intelligente de surveiller la consommation d’eau d’un bâtiment.

Dans un premier temps, l’entreprise a réussi à lever 360 000 euros en 2017. Cette année, elle vient de boucler 450 000 euros au près de la SRIB et de la Banque Triodos. L’année prochaine, elle espère récolter 3 millions d’euros.

“Nous nous sommes rendu compte que le Manneken Pis fuitait”

Shayp a déjà équipé l’ensemble des bâtiments de la Ville de Bruxelles. Elle a, par exemple, permis de repérer une fuite au sein de la fontaine de Mannenken Pis.

Via notre boîtier, nous nous sommes rendu compte que le Manneken Pis fuitait depuis sa construction. Au lieu de tourner en circuit fermé comme une fontaine classique, le petit enfant emblématique consommait 55l/heure“, raconte Alexandre McCormack, le fondateur de la start-up, à Bruzz.

Un tournant décisif

L’outil lancé par Shayp intéresse particulièrement le secteur des assurances. Un assureur mondial est d’ailleurs sur le point de signer un contrat avec la start-up.

“L’évolution de la start-up bruxelloise est sur le point de prendre un tournant décisif. Shayp est maintenant dans la phase de finalisation d’un contrat avec un assureur mondial. Un contrat qui risque de la faire changer de dimension”, peut-on lire dans l’article.

Plus d’infos : www.shayp.com

YdK

 

 

Partager l'article

23 août 2019 - 12h40