Découvrez   

Sans-abrisme et grand froid : des solutions d’urgence débloquées à l’Ilot

Avec des températures largement en dessous de zéro degré, la situation actuelle devient particulièrement compliquée pour les personnes sans-abri.

Ce mardi, le gouvernement bruxellois annonçait un plan d’urgence dédié aux personnes sans-abri, pour faire face aux températures polaires. Ainsi, plus de 3.200 places d’accueil sont actuellement disponibles en Région bruxelloise, “un nombre qui n’a jamais été atteint précédemment“, indiquait Alain Maron (Ecolo), le ministre bruxellois de la Santé, ce mardi sur notre antenne. Décision a également été prise, en accord avec la SNCB et la STIB, de laisser certaines gares et stations ouvertes.

Interview : Alain Maron détaille le “plan grand froid” mis en place pour les sans-abris à Bruxelles

Au sein de l’asbl L’Ilot, qui opère depuis Saint-Gilles, “on se mobilise pour mettre à l’abri le plus de personnes possible, en renforçant nos actions“, nous explique-t-on. Ainsi, l’asbl a élargi les horaires de son centre de jour, opère en collaboration avec les autres acteurs pour organiser l’accueil, pousse les murs pour accueillir un maximum de personnes (dans le respect des mesures sanitaires qui limitent l’accueil) et une collaboration avec plusieurs hôtels.

Outre le froid, le Covid-19

En quelques jours, les températures ont dégringolé, et avec elles l’espoir pour un trop grand nombre de personnes sans chez-soi de trouver un lieu d’accueil ou d’hébergement. Les différents acteurs du secteur se concertent afin de trouver des solutions pour pallier le manque de lits et d’abris en cette période difficile“, évoque l’Ilot, “et en 2021 s’ajoutent au danger imminent de mort en rue les difficultés supplémentaires imposées par la crise du Covid-19, comme la limitation du nombre de places dans les centres d’accueil de jour en raison des mesures sanitaires, qui réduit pour les personnes les possibilités de venir se réchauffer en journée dans un lieu sécurisé“.

Reportage : Couvre-feu, quelles solutions pour les personnes sans-abri ? (17/10/2020)

Néanmoins, l’Ilot rappelle que les solutions mises en place dans l’urgence “ne s’inscrivent pas dans la vision que l’on porte. Dans une approche globale, l’urgence ne doit pas s’imposer comme la réponse chronique à la lutte contre le sans-abrisme, mais bien en être une des options lorsque toutes les autres sont épuisées“.

 

■ Interview d’Ariane Dierickx, directrice de l’asbl L’Ilot, réalisée par Arnaud Bruckner dans Toujours + d’Actu

Partager l'article

10 février 2021 - 13h51
Modifié le 10 février 2021 - 13h51