Mouvement de grogne au CPAS d’Ixelles: une proposition en passe d’être acceptée

En réaction au mouvement de grogne au CPAS d’Ixelles, une proposition syndicale a été acceptée à la réunion de concertation organisée ce mercredi après-midi, a annoncé en fin de journée Alain Happaerts, délégué permanent de la CSC Services publics.

Elle sera présentée en soirée au conseil de l’action sociale, qui doit donner son aval. Sa décision sera rapportée jeudi à 09h00. Si l’accord est confirmé, le travail reprendra normalement dans la matinée.

La proposition stipulait que quelle que soit la réorganisation du travail à venir, l’emploi serait préservé pour la bonne continuité des services. Les employés du service d’insertion Cap Emploi du CPAS d’Ixelles sont en arrêt de travail depuis vendredi. Les travailleurs protestataires pointaient normalement au CPAS, mais ne travaillaient pas. Une banderole, des pancartes et des palettes avaient été installées en face du CPAS.

Ce mouvement de grogne exprime les inquiétudes du personnel quant à la réorganisation du travail prévue. Celle-ci devrait concerner autant les horaires que la répartition des tâches. Alain Happaerts a expliqué au début du mouvement que l’incertitude générait des craintes difficilement supportables dans la durée. “Cela fait six mois que la responsable essaie d’organiser le travail. Elle a présenté un rapport au mois d’octobre. Celui-ci devait être discuté, mais comme elle s’en va en janvier, la direction préfère que la réorganisation soit vue par le prochain responsable.

Belga / Image: Google Street View

Partager l'article

27 novembre 2019 - 19h39