Découvrez   

La nouveau gouvernement flamand vise un retour à l’équilibre budgétaire en 2021

Les négociateurs de la N-VA, de l’Open Vld et du CD&V sont finalement parvenus à un accord, tôt lundi matin, en vue de la formation du prochain gouvernement flamand. “Vous avez devant vous un homme fatigué mais heureux”, a déclaré le nouveau ministre-président régional, Jan Jambon (N-VA), peu avant 08h00.

La Flandre vise un retour à l’équilibre budgétaire en 2021, a-t-on appris de sources proches des négociateurs du prochain gouvernement régional.

Cette question constituait l’une des principales pierres d’achoppement dans la dernière ligne droite des discussions, la Flandre devant résorber un déficit attendu de plus de 500 millions d’euros en 2020.

Dans ce cadre, l’une des pistes examinées envisageait un retour à l’équilibre à la fin de la législature, en 2024. Inacceptable, pour certains partenaires de la majorité. C’est finalement 2021 qui devrait marquer le retour à l’équilibre du budget flamand. Ce qui ne sera pas le cas du côté wallon qui vise 2024. “L’objectif doit être de capitaliser avec des investissements intelligents qui permettront demain de faire des économies, d’être plus efficace, et de travailler sur l’enjeu climatique. Ce qui sera bon à la fois pour notre économie mais aussi qui permettra un certain nombres de réductions de dépense inutile”, déclare Catherine Fonck, cheffe de groupe cdH à la Chambre, dans l’interview politique face à Fabrice Grosfilley.

Quatre mois après les élections du 26 mai dernier, la N-VA, l’Open Vld et le CD&V sont finalement parvenus à boucler un accord de gouvernement lundi matin. Le contenu du texte sera présenté lundi midi à Bruxelles.

“Nous y sommes arrivés: nous avons un accord”, a affirmé Jan Jambon. “Et c’est un accord volumineux”, a-t-il ajouté, justifiant ainsi la durée des négociations.

A.V. et Belga

Partager l'article

30 septembre 2019 - 08h34
Modifié le 30 septembre 2019 - 14h30