#kickoutsexism la campagne anti-Damso

#kickoutsexim un hashtag lancé par le Conseil des femmes pour dénoncer le choix du rappeur Damso comme porte-étendard des Diables Rouges au prochain mondial. Le Conseil des femmes met la pression sur les sponsors de l’URBSFA. 

C’est un hashtag qui est apparu depuis hier sur twitter: #kickoutsexim. Un hashtag, lancé par le Conseil des femmes pour dénoncer la décision de l’URBSFA, l’Union belge de football, de choisir le rappeur Damso pour écrire le nouvel hymne des Diables Rouges au prochain mondial de football en Russie.

Sur son site, le Conseil des femmes appellent à envoyer une lettre aux différents sponsors de l’URBSFA pour leur demander de mettre la pression sur l’Union belge afin qu’elle reconsidère son choix. Dans cette lettre on peut lire : “le choix fait par la ligue de football vous met en contradiction avec les valeurs exprimées dans vos codes d’éthique d’entreprise, vos chartes de responsabilité sociale, ainsi que vos principes de diversité et d’inclusion. De même, le choix de Damso est discutable au regard des lois anti-discrimination belges“. Le Conseil des femmes qui considère que les paroles du rappeur “sont aussi aussi crues qu’injurieuses. Elles expriment haine, sévices et violences envers les femmes à un degré qui est franchement stupéfiant“.

Déjà hier, le Conseil des femmes s’indignait du choix du rappeur, une réaction suivie par la secrétaire d’Etat Zuhal Demir (N-VA).

Le ministre de la Coopération au développement, de l’Agenda numérique, des Télécom et de la Poste; l’Open VLD Alexander De Croo soutient lui aussi le mouvement

M.C.

Partager l'article

07 mars 2018 - 07h44