Gilets jaunes : près de 1000 policiers réquisitionnés ce samedi en vue d’un nouveau rassemblement

Les gilets jaunes sont à nouveau attendus ce samedi dans les rues de la capitale. Le nombre de personnes attendu n’est pas connu, d’autant plus qu’aucune autorisation pour un rassemblement n’a été introduite à la Ville de Bruxelles. La police bruxelloise a déjà prévenu que le dispositif policier sera renforcé. 

Vendredi dernier, un rassemblement avait dégénéré: 500 militants avaient envahi les rues, jeté des pavés et incendié deux véhicules de police. Des dizaines de manifestants avaient été interpellés. Pour l’heure, on ignore quelle ampleur prendra la mobilisation mais la police se prépare en gonflant ses effectifs. Samedi dernier, entre 500 et 600 policiers avaient été mobilisés pour l’occasion. Cette fois-ci, le double sera réquisitionné, confirmait en début de semaine la police de Bruxelles-Ixelles à Sudpresse. Ce nouveau rassemblement des “gilets jaunes” a été annoncé sur certains réseaux sociaux mais n’a pas été confirmé.

Pour l’instant, les informations sur le lieu où se déroulera le rassemblement n’est pas claire. “Nous avons constaté que les actions des Gilets jaunes étaient mobiles. La zone de Bruxelles Capitale-Ixelles, les différentes zones de police de la région bruxelloise, la police fédérale et d’autres partenaires comme les pompiers, la Stib ou encore le service prévention de la Ville de Bruxelles, collaborent en bonne entente afin d’assurer le meilleur suivi possible“, explique Ilse Van De Keere, porte-parole de la police locale de Bruxelles, qui précise que l’objectif de la police est de garantir aux habitants, visiteurs et autres usagers de la ville un déroulement normal de leurs activités.

Les motifs de la grogne ne sont pas clairs et vont bien au-delà du prix du carburant. Sur Facebook, les revendications partent dans tous les sens: double indexation des salaires, augmentation du salaire minimum, instauration du droit pour la population de révoquer les représentants élus, réduction de la taxe sur l’énergie ou encore amélioration des transports en commun.

Le jour même de la manifestation un Real Intelligence Center sera établi, où le personnel travaillant sur l’OSINT, assurera en temps réel un suivi et screening des informations concernant les Gilets jaunes sur les réseaux sociaux et internet, afin de les transmettre directement au centre de commandement et aux effectifs sur le terrain. (Avec Belga)

■ Reportage de Thomas Dufrane et Quentin Rosseels.

Partager l'article

07 décembre 2018 - 18h00