Airbnb, plus lucratif pour les propriétaires bruxellois qu’un bail longue durée

Le nombre d’annonces de location de courte durée ne cesse de croître partout dans le monde. C’est le phénomène Airbnb. De plus en plus de propriétaires bruxellois choisissent de louer leur bien meublé, et pour une courte durée, via la plateforme américaine.

En Région bruxelloise, c’est l’hypercentre de la Ville de Bruxelles qui est principalement touché. Mais les 19 communes n’échappent pas pour autant au phénomène Airbnb, rapporte une étude réalisée par Inter-environnement. Ixelles et Saint-Gilles arrivent en deuxième position.

Pour les propriétaires, il s’avère beaucoup plus lucratif de louer son bien meublé pour de courtes durées que de le louer avec un bail locatif classique d’au moins un an. Nous avons rencontré la propriétaire d’une maison en périphérie bruxelloise qui a doublé ses revenus en choisissant cette option, plutôt qu’en louant sur de longues durées.

  • Reportage d’Adeline Bauwin et Yannick Vangansbeek 

 

Partager l'article

17 septembre 2018 - 18h11