Découvrez   

Action à Bruxelles pour une reconstruction post-Covid axée sur la justice fiscale

Une vingtaine de personnes ont mené une action symbolique mercredi matin à 10h30 devant le palais d’Egmont à Bruxelles pour appeler le prochain gouvernement belge à faire de la justice fiscale une pierre angulaire dans sa future déclaration.

Les militants ont crié le message “Justice fiscale” sur le trottoir face au palais d’Egmont, où se tenait le Conseil national de sécurité et lieu de négociation des 7 partis appelés à constituer la coalition Vivaldi. Ils ont formé une pyramide avec des cadeaux sur lesquels étaient écrits “30 milliards d’euros” et “L’argent est là. Venez-le prendre”.

Des militants arboraient des pancartes et banderoles avec des messages comme “Une taxation unitaire des multinationales” et “Un impôt progressif sur les revenus du patrimoine”. L’action est portée par la Coalition Corona, une plate-réunissant plusieurs organisations belges de la société civile. Elle plaide pour que “les mesures prises à court terme pour répondre à la crise soient cohérentes avec les objectifs de transformation des économies à plus long terme”, selon son communiqué, et ce “plutôt que relancer le système économique sur les mêmes bases”.

Il y a 30 milliards d’euros qui sont perdus chaque année par la Belgique en raison de la fraude et de l’évasion fiscale“, a déclaré Carine Thibaut, directrice de campagne du CNCD-11.11.11. “On est venus leur demander d’éviter que ce soit les travailleurs et les PME qui finalement financent un plan de reconstruction”. Les militants visent aussi à sensibiliser les négociateurs aux enjeux climatiques. Il est entre autres demandé que les aides octroyées aux entreprises soient conditionnées à des critères de durabilité économique.

Belga – Photo : Belga/Nicolas Maeterlinck

Partager l'article

23 septembre 2020 - 13h55
Modifié le 23 septembre 2020 - 13h55