L'Otan va proposer de nouvelles mesures de confiance à la Russie

Les ministres des Affaires étrangères des 28 pays membres de l’Otan doivent adopter mardi et mercredi des propositions à adresser à la Russie et visant à renforcer la transparence des activités militaires, pour éviter notamment la répétition d’incidents comme celui qui a conduit la semaine dernière l’aviation turque à abattre un chasseur russe violant, selon Ankara, son espace aérien, a indiqué lundi le secrétaire général de l’Otan, Jens Stoltenberg. “Nous devons rétablir la prévisibilité” de nos activités militaires, a-t-il affirmé devant la presse à la veille d’une réunion des chefs de la diplomatie alliés à Bruxelles, en évoquant les nombreux exercices menés par les forces russes, parfois de manière surprise.

Les ministres devraient adopter de nouvelles propositions de “transparence” et de “réduction des risques” d’incidents, a précisé M. Stoltenberg devant la presse. Il a notamment fait référence au “document de Vienne”, négocié dans le cadre de l’Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe (OSCE) et qui prévoit la notification préalable d’exercices militaires d’une certaine ampleur et un mécanisme d’inspections.

Selon M. Stoltenberg, ce document doit être “modernisé” et tenir notamment compte des exercices surprises (“snap exercises”). Il a notamment évoqué la possibilité d’organiser dans de tels cas des “inspections surprises”.