La Wallonie prête à accueillir une partie des collections du Musée de l'Armée

Le ministre wallon du Tourisme René Collin a assuré en commission du parlement wallon que la Wallonie était prête à accueillir une partie des collections régionalisées du Musée de l’Armée (fédéral) si elles devaient être mises en valeur hors de ses murs du Cinquantenaire, à Bruxelles. La Région “ne manque pas de lieux de mémoire et de musées consacrés à l’histoire militaire, par exemple au ‘Bastogne War Museum’, au musée ‘December 44’ de La Gleize, au ‘Centre historique de Baugnez’ près de Malmedy, au ‘Mons Mémorial Museum’ ou au ‘Musée du Génie des Forces armées’ à Jambes”, a répondu le ministre cdH, interrogé lundi en commission par la députée Isabelle Moinnet (cdH).

Il existe aussi à Beauvechain un centre historique, le “One Wing Historical Center”, où le patrimoine aéronautique de l’armée belge est mis en valeur, a ajouté le ministre, évoquant la possibilité d’y héberger des avions en prêt.

Une étude commandée par le ministre de la Défense Steven Vandeput avait récemment constaté que même rénové, le Musée de l’Armée ne serait pas à même d’accueillir l’ensemble des collections militaires, et proposait de les mettre en valeur dans des antennes locales.

Mme Moinnet s’est interrogée sur la proposition de transférer les collections d’avions à Coxyde et a rappelé le sort des collections du Jardin botanique de Meise “qui sont revenues, au final, à la Flandre”.

Le ministre Collin, lui, n’avait pas connaissance de cette étude commandée par le ministre N-VA. Il a pris contact pour en disposer et faire connaître ses propositions. “Si cette réorganisation est opérée, il faudra bien sûr être attentifs à ce que les collections restent dans notre patrimoine commun”, a commenté René Collin.

Partager l'article

27 janvier 2016 - 12h45