De plus en plus de personnes font personnaliser leur plaque d’immatriculation

De plus en plus de personnes sont prêtes à dépenser 1.000 euros pour faire personnaliser la plaque d’immatriculation de leur voiture. C’est un constat partagé par le ministre de la Mobilité Georges Gilkinet (Ecolo) en réponse à une question écrite du député Vincent Scourneau (MR). En 2020, 7.069 plaques de ce type ont été délivrées, soit un cinquième de plus qu’en 2019. Les trois quarts de ces demandes provenaient de Flandre. Les plaques d’immatriculations personnalisées ont connu un creux en 2016 et 2017, alors que le gouvernement avait augmenté leur prix de 1.000 à 2.000 euros. À l’époque, moins de 2.000 personnes par an demandaient une plaque d’immatriculation personnalisée. 

Après que les prix aient été réduits de moitié, le nombre de demandes est de nouveau reparti à la hausse. En 2018, 5.061 plaques personnalisées étaient délivrées pour 5.814 en 2019 et 7.069 en 2020. Cela s’explique également par l’augmentation des revenus qui sont passés de 5.33 millions d’euros en 2019 à 6.74 millions d’euros en 2020.

Le phénomène semble particulièrement se développer en Flandre. En 2020, 5.222 plaques y ont été délivrées, ce qui constitue les trois quarts du total pour la Belgique. Il semble que l’influence de l’émission de la chaine VTM “Vanity Plates” (NDLR : l’émission est consacrée aux personnes possédant une plaque d’immatriculation personnalisée) soit limitée. En effet, les années précédentes, plus de 70 % des demandes provenaient de Flandre. 

Le ministre Georges Gilkinet affirme qu’une nouvelle modification des tarifs n’est pas à l’ordre du jour.