Attentats à Paris : l'un des hommes interpellés jeudi soir à Verviers vient d'être libéré

La juge d’instruction a décidé, vendredi vers 16h00, de remettre en liberté l’un des hommes interpellés jeudi dans le cadre des perquisitions menées à Verviers. Un père et l’un de ses fils avaient été appréhendés dans une maison de la rue des Chapeliers à Ensival, sur le territoire de la commune de Verviers, jeudi après-midi, tandis que son autre fils avait été interpellé à Bruxelles. Le premier fils, appréhendé à Verviers, vient d’être remis en liberté, a-t-on appris de sources proches du dossier. Un père avait été interpellé jeudi après-midi, avec l’un de ses fils, dans sa maison à Verviers, alors que son autre fils avait été interpellé à Bruxelles au cours d’une autre perquisition, la même journée.

Les trois hommes ont été appréhendés par la police fédérale dans le cadre de l’enquête belge sur les attentats de Paris commis le 13 novembre dernier.

L’un des deux fils, intercepté à Verviers avec son père, a passé la nuit de jeudi à vendredi dans les locaux de la police fédérale après une première audition par les enquêteurs.

Vendredi matin, l’homme est passé devant la juge d’instruction à Bruxelles, laquelle a décidé, après audition, vendredi vers 16h00, de relaxer l’individu, défendu par Me Aurélie Jonkers.

“Quand mon client a entendu qu’une perquisition se déroulait au domicile de ses parents, il s’est rendu sur place et à son arrivée sur les lieux, a immédiatement été interpellé et menotté par la police, sans même que son identité ne soit vérifiée. Il a ensuite été entendu au sujet de son frère, qui a entretemps été également interpellé, mais n’a rien pu déclarer d’utile”, avait déjà précisé l’avocate vendredi fin de matinée.