Un vélo pliable construit par un Bruxellois grâce à une imprimante 3D

Avec cette création, cet ancien médecin a un objectif bien précis en tête.

Un vélo réalisé à l’aide d’une imprimante 3D, c’est la création d’un ancien médecin des Marolles. “Un des objectifs centraux du projet, c’est d’améliorer la santé des usagers. Or, les femmes font généralement moins d’activité physique que les hommes, pour des raisons culturelles changeables. (…) Je voudrais utiliser ce moyen pour réduire cet écart“, explique Raphaël Panier, concepteur de ce vélo ironiquement nommé “Oto”.

Les femmes seraient donc principalement visées par ce projet de vélo très léger et ne dépassant pas les 1.000 euros, mais qui attend encore une certification internationale. Après quoi, il serait en mesure pour commencer d’en fabriquer deux par semaine.

■ Reportage de David Courier, Salma Barham et Séverine Rondeau