Les communes ont boudé les aides proposées par la FWB pour l’organisation de remédiations

Seules 59 communes wallonnes et bruxelloises ont profité des aides financières offertes par la Fédération Wallonie-Bruxelles pour organiser durant l’été des remédiations pour les élèves du secondaire contraints  de suivre de nombreux cours en distance en raison de la pandémie de coronavirus.

À lire aussi | 3 millions d’euros pour aider les communes à assurer des remédiations cet été

Sur un budget de 3 millions d’euros mobilisé par le gouvernement pour aider les communes à organiser ces cours, seuls 20% ont finalement été utilisés, a indiqué lundi le ministre-président, Pierre-Yves Jeholet MR), en commission du Parlement.

Seuls quelques milliers de jeunes ont pu bénéficier de l’aide. “C’est moins que prévu“, a reconnu le ministre-président. “Beaucoup de communes n’ont pas pu organiser (ces remédiations) pour des modalités pratiques“, a-t-il ajouté, rappelant les délais relativement courts laissés aux communes pour réagir.

Baptisée “Plaisir d’apprendre”, l’initiative devait principalement viser l’organisation de cours de français, de mathématiques, de sciences et de langues pour des élèves allant de la 6e primaire jusqu’à la 5e secondaire.

Belga – Photo : Belga

Partager l'article

13 septembre 2021 - 16h43
Modifié le 13 septembre 2021 - 16h43