Intempéries : les cultures maraîchères bruxelloises souffrent du mauvais temps

Les récoltes sont mal en point.

Si Bruxelles a été largement épargnée par les inondations et les intempéries qui ont dévasté certaines régions du pays, l’impact du mauvais temps est visible sur les récoltes des maraichers de la capitale.

Ainsi, les intempéries ont gorgé les sols d’eau. Le maraîcher que nous avons rencontré à Jette a du jeter sa récolte d’oignons qui pourrissaient, tandis que ses pommes de terre sont mal en point, et que ses tomates sous serre ne poussent pas.

 

■ Reportage de Yassine Mossati et Marjorie Fellinger, avec Raphaël Sossa et Arnaud Bruckner

Partager l'article

17 juillet 2021 - 16h43
Modifié le 18 juillet 2021 - 11h42