Caroline Désir tend la main aux syndicats : “Nous devons renouer le dialogue”

Caroline Désir a été interrogée par Fabrice Grosfilley dans l’émission “Bonjour Bruxelles”.

Les enfants ont fait leur rentrée ce lundi 28 août. Évidemment, les professeurs reprennent également leur travail dans les classes. Si cette journée est festive pour beaucoup, elle ne l’est pas pour tout le monde. En effet, un préavis de grève a été déposé le jour de la rentrée des classes par des syndicats libéraux et socialistes. Il couvrira “toute action d’ici à la fin de la législature”, préviennent le SETCa-SEL, la CGSP-Enseignement, le SLFP-Enseignement et Appel.

Ils critiquent le décret sur le développement des compétences et l’évaluation des enseignants, approuvé par le parlement de la FWB le 19 juillet dernier. Le préavis de grève couvrira “toute action d’ici à la fin de la législature”.

Face à cette situation, Caroline Désir a réagi. “Cela m’inquiète un peu et ce n’est pas idéal un jour de reprise scolaire”, admet-elle. “Je respecte leur grève, mais je crois que nous devons retrouver un peu de sérénité. J’ai toujours privilégié la concertation avec les syndicats depuis quatre ans. J’aimerais terminer le mandat de la même manière, et nous devons trouver un moyen de renouer le dialogue.” Pour Caroline Désir, la main est donc tendue envers les syndicats : “Bien sûr”, répond-elle d’un ton assuré.

  • Une interview de Caroline Désir par Fabrice Grosffiley dans “Bonjour Bruxelles”

 

Partager l'article

28 août 2023 - 11h36
Modifié le 28 août 2023 - 16h39