Ramadan: l’école primaire Emile Bockstael propose à midi un local aménagé pour les élèves concernés

La récente décision de l’école primaire Emile Bockstael d’inviter les élèves faisant le ramadan à rentrer chez eux à l’heure de table avait suscité de nombreuses réactions. Depuis lors, il s’avère que les enfants concernés bénéficient d’un local spécialement aménagé.

“J’ai été interpellé par un enfant la veille du début du jeûne et j’ai demandé ce qui se faisait les autres années parce que je ne suis en fonction ici que depuis le mois de janvier. J’ai donc distribué un avis qui nétait déjà existant et pour lequel des parents m’ont interpellé le lendemain m’expliquant qu’évidemment au niveau de l’organisation familiale, ce n’était pas possible”, explique la directrice de l’école. En réalité, l’école met depuis plusieurs années à disposition un local et un accueil à disposition des enfants concernés, ce qui est encore le cas cette fois-ci, afin qu’ils ne soient pas tentés.

“Si les enfants ont l’occasion de parler de leur pratique, de l’expliquer aux autres et d’expliquer que le ramadan, c’est évidemment le jeûne, mais c’est aussi un moment de réflexion. C’est de toute façon tout bénéfice. Chacun apporte un petit peu à l’autre, et les enfants qui ne jeûnent pas ou pratiquent une autre religion apprennent aussi à se connaître”, ajoute-t-elle. Au total, dans l’école primaire Emile Bockstael, près d’un tiers des élèves pratiquent le jeûne du ramadan. Un certain nombre d’autres écoles primaires proposent aussi un local ou des activités alternatives aux élèves concernés durant l’heure de table.

Un reportage de Jean-Michel Herbint et Nicolas Scheenaerts.

Partager l'article

25 mai 2018 - 12h56