Zaventem : le personnel du groupe Atos part en grève ce jeudi contre l’externalisation

Le personnel du groupe Atos sera en grève jeudi contre l’externalisation prévue de 53 travailleurs d’Unify à Beersel. Les membres du personnel d’Atos, Wordline et Unify mèneront une action au siège de Zaventem, a indiqué le secrétaire syndical de la LBC-NVK, Pierre Merveille.

Atos est l’un des acteurs majeurs sur le marché ICT en Belgique. Le groupe français compte trois entreprises en Belgique employant 2.400 personnes. Atos Belgium à Zaventem emploie 800 personnes. Chez Wordline et sa filiale EquensWordline, 1.150 personnes y travaillent. Unify Communications (Beersel) occupe pour sa part 90 personnes.

“Le personnel est insatisfait depuis un moment sur la décision de la direction d’Atos qui prévoit une externalisation. 53 travailleurs sont concernés dans la division service d’Unify. Ils seront transférés vers NSC Global Belgium, une nouvelle société créée en Belgique”, explique Pierre Merveille.  “Ces travailleurs craignent d’être victime de dumping social. NSC Global Belgium n’est pas encore une entreprise viable qui dépend totalement du groupe belge Atos. Il y a un manque total de transparence sur cette opération. Le personnel demande des éclaircissements depuis des mois”.

Le transfert effectif du personnel est prévu le 1er mars. Les syndicats du groupe Atos appellent à la grève dans les trois unités belges du groupe. Le personnel se réunit entre 7h30 et 10h00 devant Atos à Zaventem.

Avec Belga – Photo : Belga/Siska Gremmelprez

Partager l'article

21 février 2019 - 06h00