Grève sauvage chez Skeyes : 35.000 passagers impactés à Brussels Airport

Un premier appareil a décollé depuis l’aéroport de Charleroi à destination de Naples jeudi peu après 13h00. La reprise du trafic dans l’espace aérien belge a été confirmée par le porte-parole de Skeyes, l’entreprise publique en charge du contrôle aérien en Belgique. Des retards importants sont à prévoir.

La fermeture de l’espace aérien belge entre 09h30 et 13h00 à la suite d’une action du syndicat chrétien ACV (CSC) impacte des milliers de passagers. Aux aéroports de Zaventem et Charleroi, une centaine de vols au total ont été annulés, en plus des nombreux avions dont le décollage ou l’atterrissage a été retardé.

► Voir notre reportage: Grève sauvage chez Skeyes: des voyageurs dans l’attente

Brussels Airport a signalé cet après-midi 103 vols annulés au départ et à l’arrivée de l’aéroport, 200 retards et 35.000 passagers impactés. Au Brussels South Charleroi Airport, une dizaine de vols ont été annulés (cinq décollages et cinq atterrissages).

Comme elle avait menacé de le faire, Brussels Airlines s’est tournée vers la justice dans le dossier Skeyes et la compagnie aérienne a obtenu l’application d’astreintes de 10.000 euros en cas d’annulations de vols dues à de nouvelles perturbations du service assuré par l’organisme en charge du contrôle aérien en Belgique. La compagnie aérienne dit ne pas avoir eu d’autre choix que de se tourner vers un tribunal vu les dommages économiques subis et l’atteinte à sa réputation.

La rédaction avec Belga

■ Direct de Fanny Rochez et Yannick Vangansbeck

 

Partager l'article

16 mai 2019 - 16h25