Atos : après la grève, une assemblée du personnel lancée pour clarifier l’externalisation

Après la grève menée jeudi par les travailleurs, la direction d’Atos a convoqué vendredi une assemblée du personnel d’Unify pour clarifier la décision d’externaliser 49 travailleurs, ont indiqué les syndicats.

Une soixantaine de travailleurs d’Atos, dont la plupart sous contrat Unify, ont mené une action jeudi matin devant le siège de l’entreprise de Zaventem. Ils protestaient contre la décision de la direction d’externaliser en date du 1er mars une partie des travailleurs d’Unify vers NSC Global Belgium. Ils craignent que cette décision les force à signer un nouveau contrat assorti d’une réduction des conditions de travail et du salaire, voire un licenciement. D’après les syndicats, malgré des négociations longues de plusieurs mois, la direction n’a jamais apporté de clarté sur ces questions.

Jeudi soir, Atos affirmait pour sa part “collaborer avec toutes les parties concernées, y compris les syndicats, pour poursuivre les négociations de manière aussi constructive que jusqu’à présent”. Elle ajoutait également que NSC Global est “une entreprise employant des milliers de travailleurs dans 26 pays et que les employés y seraient accueillis selon la législation belge et disposeraient d’un plus large éventail de formations”.

Avec Belga – Photo : Belga/Siska Gremmelprez

Partager l'article

22 février 2019 - 12h05