Grève chez Kone à Woluwe-St-Lambert: une réunion de conciliation est prévue lundi

Le mouvement de grève initié mardi sur le site de Woluwe-Saint-Lambert de l’entreprise de maintenance d’ascenseurs Kone Belgium pour protester contre le licenciement d’un représentant syndical s’est poursuivi sans discontinuer jusqu’à vendredi.

Une réunion de conciliation est prévue lundi à 15H00 au SPF Emploi, à l’initiative de la fédération de l’industrie technologique Agoria, a indiqué vendredi en fin de journée Grégory Dascotte, permanent syndical MWB-FGTB. Les grévistes se rendront sur place pour mener une action en amont du rendez-vous afin de soutenir la délégation syndicale.

Des piquets de grève, certains bloquants, ont été tenus durant la semaine à l’entrée de l’entreprise à Woluwe-Saint-Lambert. En moyenne, de 80 à 100 techniciens étaient mobilisés chaque jour. Le site de Gosselies a lui aussi été affecté dans la semaine.

En cause, le non port de la casquette renforcée de sécurité et l’argumentation du délégué syndical licencié en réponse à l’injonction de la porter. “C’est un thème qui est en discussion en interne dans l’entreprise et il n’y a pas d’obligation de la porter”, a défendu Grégory Dascotte. Des représentants syndicaux en Norvège ont fait valoir aux grévistes qu’ils avaient connu un cas similaire. D’autres d’Autriche ont assuré qu’il appartient aux techniciens d’évaluer si le port de la casquette est nécessaire. “Pour les techniciens, il est évident que cette protection n’est pas idéale dans de nombreux cas et donc, ils comprennent que c’est le délégué qui est visé par rapport à ce qu’il met en avant dans les réunions“, a rapporté Grégory Dascotte.

La direction de Kone Belgium a expliqué avoir soumis lundi au tribunal du travail une demande de résiliation du contrat du technicien en cause. Elle explique que cette décision a été fondée sur des refus répétés d’appliquer des consignes de sécurité. “La sécurité est la première priorité chez Kone”, a assuré la direction par communiqué. “En tant qu’employeur, nous continuons à travailler en permanence pour améliorer la sécurité de nos installations et de nos employés”.

Avec Belga

Partager l'article

05 juillet 2019 - 19h01