Benoît Cerexhe sur le survol : “Les astreintes sont le seul langage que le fédéral peut comprendre”

Benoît Cerexhe (cdH), bourgmestre de Woluwe-Saint-Pierre et chef de file du groupe cdH au Parlement bruxellois, a répondu aux questions de Jean-Jacques Deleeuw dans L’Interview, ce jeudi.

Il est d’abord revenu sur la décision du parlement flamand de lancer une procédure en conflit d’intérêts concernant l’ordonnance sur le décumul intégral en Région bruxelloise. Cette procédure retarde un nouveau vote d’au moins 120 jours. « J’espère qu’on va profiter de ce délai pour pouvoir dialoguer. Je suis favorable au décumul et je ne serai pas candidat aux prochaines élections régionales et fédérales, et j’espère maintenant que des solutions pourront être trouvées avec la Flandre », explique Benoît Cerexhe. « Je remarque cependant que c’est une autre Région qui vient s’insérer dans les institutions bruxelloises et quand on sait que la N-VA, par exemple, nie l’existence la Région bruxelloise, je trouve que ce n’est pas un bon signal », ajoute-t-il.

Il a ensuite évoqué le dossier du stade national, relancé par Didier Reynders (MR) qui propose la rénovation du Stade Roi Baudouin. « La rénovation du stade Roi Baudouin, c’est la thèse proposée par le cdH depuis 2006 », affirme le chef de groupe cdH au Parlement bruxellois. « On a perdu énormément de temps, on a perdu l’organisation de l’Euro… J’ai envie de dire à M. Reynders : est-ce que vous vous parlez souvent avec M. Courtois ? »

« 95 % des avions de la piste 01 sont en infraction »

Benoît Cerexhe s’est exprimé sur le survol de sa commune par les avions décollant et atterrissant à Brussels Airport. « La situation à Woluwe-Saint-Pierre est infernalee. On a un avion sur deux qui décolle au-dessus de Woluwe-Saint-Pierre. Il n’y a pas concertation avec le ministre fédéral de la Mobilité, qui ne consulte pas », accuse le bourgmestre. « 95 % des avions qui décollent la nuit depuis la piste 01 sont en infraction aujourd’hui. […] Je pense que les astreintes sont le seul langage que le gouvernement fédéral peut comprendre ».

Enfin, Benoît Cerexhe a évoqué la récente polémique avec l’association Transparencia, qui l’accuse de rester opaque sur les mandats et cabinets au sein de la commune. « Allez voir sur notre site communal tous les mandats, tous les mandats dérivés, toutes les enquêtes publiques… et vous verrez que nous sommes transparents. […] Les méthodes utilisées par certains au nom de la transparence sont tout à fait inacceptables : j’ai eu à faire à quelqu’un qui s’est fait passer pour un journaliste, en enregistrant mes propos à mon insu ».

Le conflit d’intérêts contre le décumul intégral, le stade national, le survol de Bruxelles, la transparence à Woluwe-Saint-Pierre, les élections communales… : découvrez l’intégralité de L’Interview de Benoît Cerexhe dans notre replay.

Retrouvez L’Interview du lundi au vendredi à 12h45 sur BX1.

Partager l'article

28 juin 2018 - 17h25