Sibelga abat des arbres sans autorisation communale à Woluwe-Saint-Lambert

Sibelga, le gestionnaire des réseaux de distribution d’électricité et de gaz naturel pour les 19 communes de la Région bruxelloise, est propriétaire d’un terrain situé chaussée de Stockel, à hauteur du n°225, à Woluwe-Saint-Lambert. Un terrain arboré où des chutes de branches ont été constatées à la suite des récentes intempéries. Sibelga a décidé d’abattre ces arbres mais sans l’autorisation des autorités communales.

Le 19 janvier dernier, la société Sibelga a adressé à la commune de Woluwe-Saint-Lambert une demande de permis pour abattre 14 arbres situés sur le terrain concerné. Une demande de permis qui est assortie d’une demande d’un arrêté de police du bourgmestre afin de procéder à cet abattage en urgence.

Or pour le bourgmestre Olivier Maingain et l’échevin de l’environnement Gregory Matgen, le dossier introduit par l’organisme et le rapport des experts mandatés par Sibelga sont trop lacunaires. Dans un communiqué, la commune précise que le dossier “ne comporte pas de plan d’implantation, ni d’inventaire détaillé des arbres concernés. Il n’existe pas d’analyse phytosanitaire pour chaque arbre mais uniquement des considérations générales insuffisantes, ne donnant pas assez d’éléments pour prendre une décision en toute connaissance de cause”. Le bourgmestre a donc refusé la délivrance d’un arrêté de police autorisant l’abattage immédiat des arbres et a demandé un complément d’expertise.

Un abattage sans autorisation

Les autorités communales ont pourtant appris début février que Sibelga a bel et bien procédé à l’abattage sans autorisation. Le bourgmestre et l’échevin de l’environnement ont donc chargé le service d’urbanisme de dresser un procès-verbal d’infraction et le service des affaires juridiques d’étudier toutes les procédures afin de faire condamner Sibelga pour ces faits.

Partager l'article

06 février 2018 - 14h08