Watermael-Boitsfort : l’opposition veut demander l’avis des riverains sur le futur tracé du bus 42

Opposition PS DéFI GH Watermael-Boitsfort - Martin Casier Alexandre Dermine Victor Wiard

L’opposition au conseil communal de Watermael-Boitsfort s’indigne de la décision d’accepter le passage du bus de la future ligne 42, à double sens sur l’avenue des Coccinelles à Watermael-Boitsfort.

Le 16 mars dernier, le Collège des bourgmestre et échevins de Watermael-Boitsfort a accepté le tracé de la future ligne de bus 42 qui doit notamment passer, à double sens, sur l’avenue des Coccinelles à Watermael-Boitsfort. Une décision que n’accepte pas l’opposition, qui a décidé de déposer ce mercredi une motion pour exhorter le Collège d’annuler sa décision et d’organiser une participation citoyenne avec les habitants du quartier Futaie-Coccinelles, concerné par cette ligne de bus. Martin Casier, du PS, Alexandre Demine, de DéFI, et Victor Wiard, de Générations Humanistes (GH), proposent ensemble que le tracé soit réaménagé, en concertation avec les habitants du quartier.

Malgré une pétition en 2017, la motion votée en 2018 contre le passage du bus en l’état et les engagements par écrit de certains membres du collège d’organiser une concertation sur le choix du tracé, Ecolo a choisi de passer en force, qui plus est en négligeant MR-GM son partenaire de majorité”, lance Alexandre Dermine, chef de groupe DéFI, par voie de communiqué. “On a déjà essayé de faire passer le bus par là et c’était un calvaire pour les usagers et les habitants. C’est important d’avoir des principes mais je pense qu’il faut être pragmatique sur ce type de dossiers“, ajoute Victor Wiard, du groupe GH, qui explique que des accidents avaient déjà eu lieu dans cette même avenue des Coccinelles, où les trottoirs ont depuis lors été élargis.

Il nous paraît nécessaire d’offrir au quartier une desserte supplémentaire de transports en commun et nous soutenons cette idée mais je ne peux que regretter la décision d’Ecolo, qui choisit unilatéralement la solution la plus compliquée et la plus critiquée par le quartier alors que l’étude prévoit d’autres alternatives“, estime pour sa part le chef du groupe PS Martin Casier.

Dans La Capitale, fin mars, Ecolo justifiait cette décision d’accepter le nouveau tracé de la ligne 42 par la possibilité de connexion avec l’ULB, la gare de Boitsfort et l’hôpital Saint-Luc, ainsi que la déserte de l’école La Futaie. “Nous pensons vraiment que le bus doit passer par l’avenue des Coccinelles, étant donné qu’il y a une école. On veut absolument pouvoir desservir les usagers faibles que sont les piétons et les personnes handicapées. Les autres alternatives leur auraient posé des problèmes puisqu’ils auraient dû effectuer 250 mètres pour rejoindre l’école depuis l’arrêt de bus. Ce qui n’était pas acceptable”, justifie ainsi l’échevine de la Mobilité Marie-Noëlle Stassart (Ecolo) dans La Capitale. “La ministre de la Mobilité Elke Van den Brandt a répondu en février à une interpellation et s’est prononcée pour le passage par l’avenue des Coccinelles. Nos avis convergeaient et cela nous a motivés à le faire”.

Gr.I. – Photo : DéFI-PS-GH Watermael-Boitsfort

Partager l'article

22 avril 2020 - 13h55