Watermael-Boitsfort : le chantier du RER arrêté suite à un conflit sur un local technique

RER SNCB Train - Genval - Belga Benoit Doppagne

Le chantier du RER qui doit relier Bruxelles à Ottignies est à nouveau à l’arrêt en raison d’un conflit entre la commune de Watermael-Boitsfort et Infrabel autour de la construction d’une loge de signalisation, non loin de la gare de Boitsfort.

Le calendrier du chantier du RER entre Bruxelles et Ottignies risque encore d’être chamboulé, suite à la récente décision de la commune de Watermael-Boitsfort d’arrêter les travaux menés par Infrabel aux abords de la gare de Boitsfort. Comme l’a révélé ce lundi la RTBF, des riverains du quartier se sont plaints des nuisances suite à ce chantier, et se sont notamment indignés de la construction d’une loge de signalisation, le long des voies.

La commune de Watermael-Boitsfort a confirmé qu’Infrabel n’avait déposé aucun permis pour la construction de ce local technique. La porte-parole d’Infrabel, Elise Préaux, s’explique : “Nous estimons que cette loge de signalisation est un dispositif technique essentiel pour la sécurité ferroviaire et que nous ne devions donc pas demander de permis pour cette installation. Nous n’avons jusqu’ici jamais dû demander un tel permis pour ces loges”.

Mais la commune réplique que ce permis est nécessaire. “Nous avons rencontré les autorités locales à la gare de Boitsfort, ce mardi matin, et celles-ci nous ont indiqué qu’Infrabel devait demander un permis, sur base d’infos reçues auprès de la Région bruxelloise”, explique la porte-parole. “Nous allons donc prendre contact avec la Région pour trouver rapidement une solution. Nous souhaitons que le chantier ait le moins d’impact possible pour les riverains, mais nous souhaitons également que le planning de chantier soit respecté”.

En attendant, les travaux sont donc interrompus.

Gr.I. – Photo : illustration Belga/Benoît Doppagne

Partager l'article

16 juillet 2019 - 12h32