Uccle : l’opposition estime que le coût de la nouvelle maison communale a doublé en quatre ans

Le chef de groupe DéFI au conseil communal d’Uccle Emmanuel De Bock estime dans la DH que le coût de la construction de la future maison communale d’Uccle est bien plus élevé que prévu. Le bourgmestre Boris Dilliès (MR) tempère.

Selon Emmanuel De Bock, la future maison communale d’Uccle voit son coût grimper au fil des années. Le chef de groupe DéFI explique dans la DH que le budget de 22 millions d’euros annoncé en 2014 est passé à 46 millions d’euros aujourd’hui. “Les travaux budgétés pour la rénovation du site Fabricom (projet U) sont passés de 22,7 millions d’euros à 31,3 millions d’euros. (…) Quant aux travaux prévus sur le site de l’ancienne déchetterie, le futur centre opérationnel Stalle, ils sont passés de 5 millions d’euros à 5,85 millions”, explique-t-il dans la DH.

Emmanuel De Bock calcule également que la commune risque de perdre 3 à 4 millions d’euros en raison de la revente non-finalisée du terrain Danco et de la Justice de Paix. Il explique également que la location d’une partie de la future maison communale ne se fera plus que sur 336 m² de la surface totale du bâtiment, contre 1800 m² à l’origine. Soit une perte de recette estimée de 140 000 euros par an. Il estime enfin que le retard de chantier, actuellement estimé à deux ans, nécessite la prolongation de la location des actuels bâtiments de l’administration uccloise, soit 120 000 euros par an.

Le bourgmestre d’Uccle Boris Dilliès explique de son côté que ces calculs ne sont pas justes : “Il oublie ainsi de comptabiliser les recettes liées au fait que les bâtiments que nous avons vendus ou allons vendre ne coûteront plus rien en frais d’entretien”, sans toutefois donner de précisions, rapporte la DH.

Gr.I. – Photo : illustration Belga

Partager l'article

11 avril 2019 - 09h59