Le recours du RSC Anderlecht examiné ce jeudi : le club veut éviter le huis-clos

La Cour belge d’arbitrage pour le sport (CBAS) examine jeudi le recours introduit par Anderlecht dans le dossier du Standard/Anderlecht arrêté le 12 avril dernier sur la pelouse du Standard en playoffs I de la Jupiler Pro League.

Les Bruxellois protestent contre la sanction d’un match à huis-clos qui forcerait Vincent Kompany à entamer la nouvelle saison sous ses nouvelles couleurs en championnat devant des tribunes vides dans dix jours face à Ostende. L’Union belge de football avait infligé une amende de 6.000 euros, dont 1.000 avec sursis, une défaite 5-0 par forfait, une campagne de sensibilisation obligatoire et un match à huis clos au club bruxellois.

Les conséquences du Clasico arrêté le 12 avril dernier sur la pelouse du Standard sont grandes pour le RSCA. Pour sa défense, l’avocat d’Anderlecht Luc Deleu avait longuement expliqué aux trois juges en exercice de la Commission des litiges d’appel que les coupables ne faisaient pas partie de leurs propres supporters.

Plus d’un million d’euros de pertes

Les Mauves avaient accepté l’ensemble des sanctions sauf le match à huis clos. Un match à bureaux fermés coûterait au club bruxellois plus d’1,2 million d’euros pour débuter la nouvelle saison. Anderlecht avait décidé de porter l’affaire devant la CBAS. Les audiences débuteront à 13h30.

Le RSC Anderlecht est conforté par une décision rendue par cette Cour belge d’arbitrage pour le sport en 2017. La dernière rencontre du championnat belge définitivement arrêtée fut en effet le derby wallon entre Charleroi et Standard le 4 décembre 2016. Le duel se disputant au stade du Pays de Charleroi s’était alors arrêté à 1-3 en faveur du Standard et n’avait jamais été rejoué ou terminé. Aucun des deux clubs n’avait obtenu de point, tous les deux étant tenus responsables des incidents. Dans un premier temps, le Standard avait également été sanctionné de deux rencontres à huis clos, mais la peine avait été annulée par la CBAS.

Si la CBAS confirme la décision de la Commission des litiges d’appel du 30 avril, Vincent Kompany et le RSCA devront disputer la première journée du championnat face à Ostende le 28 juillet dans un stade vide.

Avec Belga – Photo : Belga/Bruno Fahy

Partager l'article

17 juillet 2019 - 13h39