Hockey sur gazon : le Dragons à nouveau principal candidat à sa succession pour le titre national

Le championnat de Belgique de hockey de Division Honneur reprend ses droits dimanche, tant chez les dames que chez les messieurs. Portée par les résultats de ses équipes nationales, la discipline ne cesse de croître en Belgique. Alors que son nombre d’adhérents vient de dépasser les 45.000 membres, la qualité de son championnat masculin continue également d’attirer de plus en plus de joueurs étrangers.

Seul parmi les douze clubs du championnat messieurs à présenter un effectif 100% belge, le Dragons sera à nouveau le principal candidat à sa succession. L’équipe anversoise de Jean Willems cherchera à décrocher un quatrième sacre consécutif et pourra compter sur un noyau quasi-inchangé, conservant tous ses internationaux à l’exception de Thomas Briels. Si le capitaine des Red Lions n’a pu refuser une offre professionnelle en provenance de son ancien club néerlandais d’Oranje-Rood, son départ sera compensé par les arrivées du jeune Victor Wegnez (Daring) et des Young Red Lions, Nicolas Poncelet (Léopold) et Gregory Stockbroeckx (Antwerp), ainsi que par le retour au bercail de Louis Rombouts (Club de Campo Madrid/Esp).

Surprise de la défunte saison, l’Herakles, finaliste malheureux en mai dernier face au Dragons, aura du mal à rééditer son exploit après avoir perdu son maître à jouer, Xavier Reckinger, qui a raccroché son stick à l’âge de 33 ans. Le T2 de l’équipe nationale dames allemande prendra également en charge le coaching principal du Racing de Bruxelles, toujours à la recherche d’un nouveau titre après le dernier en… 1941.

Les Rats sans Gougnard

Les Rats ucclois, qui ont perdu Simon Gougnard retourné au Waterloo Ducks, et justement ces mêmes Canards waterlootois, avec toujours Vincent Vanasch dans les buts ainsi que John-John Dohmen et Gauthier Boccard à la manœuvre, seront les mieux armés pour intégrer le Final Four de fin de saison.

Mais les challengers, comme le Daring, le Léopold ou le Braxgata ne manqueront pas et assureront certainement une bonne dose de spectacle chaque week-end de championnat. Louvain, l’Orée et le Beerschot, qui voit le Red Lions Sébastien Dockier revenir à la pointe de son attaque, semblent pour leur part bien armés pour éviter la relégation, tandis que les deux équipes promues de D1, La Gantoise et le club nivellois du Pingouin, auront eux la tâche compliquée d’éviter l’ascenseur avec la division inférieure.

Belga, photo

Partager l'article

15 septembre 2017 - 14h50