Faiz Selemani accuse l’Union St-Gilloise de l’empêcher de s’entraîner

Le footballeur franco-comorien Faiz Selemani a publié sur Instagram et Twitter deux vidéos dans lesquelles il accuse son club, l’Union Saint-Gilloise, de l’empêcher de s’entraîner. Il montre dans l’une de ces vidéos qu’il est escorté par des agents de sécurité, ensuite présents dans le vestiaire de l’Union.

Ambiance tendue ce mercredi après-midi à l’Union Saint-Gilloise : Faiz Selemani a affiché sur les réseaux sociaux deux vidéos qui font polémique. Le joueur montre d’abord qu’il est escorté par trois agents de sécurité : “Voilà, on m’interdit l’accès à l’entraînement. Voilà, on veut pas que je m’entraîne, je suis obligé de rentrer au vestiaire”, affirme-t-il dans la première vidéo.

Dans la deuxième vidéo, Faiz Selemani filme des agents de sécurité dans le vestiaire de l’Union Saint-Gilloise, une situation pour le moins surprenante.

Cela fait déjà plusieurs joueurs que Faiz Selemani est cité comme l’une des cibles de plusieurs clubs de D1A en Belgique. L’Antwerp, le Sporting Charleroi et La Gantoise seraient ainsi sur les rangs pour accueillir le médian franco-comorien, tout comme le club de Caen, en division 2 française. Mais le joueur, qui a encore marqué contre Roulers voici deux semaines, est toujours sous contrat jusqu’en 2021 avec l’Union Saint-Gilloise, qui souhaiterait obtenir plus d’1,8 million d’euros pour son transfert.

Philippe Bormans, CEO de l’Union Saint-Gilloise, refuse tout commentaire concernant ces vidéos, affirmant simplement qu’un “transfert reste possible s’il s’agit d’une bonne option pour toutes les parties concernées”. La fin du mercato, jusqu’au 31 août prochain, s’annonce donc brûlante au stade Marien…

Gr.I. – Photo : Belga/John Thys

Partager l'article

14 août 2019 - 14h04