D1 amateurs : les supporters du RWDM interdits de déplacement au RFC Liège

Les supporters du RWDM sont remontés après avoir découvert l’arrêté du bourgmestre de Liège interdisant toute présence sur le territoire de la Ville lors du match prévu contre le RFC Liège, le 13 janvier à 15h00.

La reprise de la compétition en D1 amateurs s’annonçait comme palpitante avec l’affiche entre les deux anciens grands rivaux de D2 amateurs, le RFC Liège et le RWDM. Mais cette fois, les Molenbeekois ne pourront pas bénéficier du soutien de leurs supporters. En effet, le bourgmestre de Liège a déposé un arrêté interdisant toute présence de supporters du RWDM et du RSC Anderlecht sur le territoire de la commune les 12 et 13 janvier inclus, en vue notamment du match prévu entre le RFCL et le RWDM le 13 janvier à 15h00.

Le bourgmestre estime que “cette rencontre est à considérer à très haut risque”, notamment en raison du match aller durant lequel “le noyau dur du RWDM s’est déplacé dans le stade afin de s’en prendre physiquement aux supporters liégeois”. Le match avait même dû être interrompu durant quelques minutes. Il ajoute, à propos des supporters liégeois, que ceux-ci “organisent un tifo qui sera déployé le jour du match. Ils sollicitent depuis plusieurs rencontres la générosité des supporters qui s’ils refusent se voient vilipender. La tension monte”.

Pas de 12ème homme à Liège / Geen fans mee naar Luik !C’est avec consternation et regret que nous prenons note de…

Publiée par RWDM 47 – Officiel sur Mercredi 2 janvier 2019

Outre cette interdiction aux supporters du RWDM de se déplacer à Liège le 13 janvier prochain, les supporters du RSC Anderlecht sont également interdits de présence en raison de l’annonce, par certains, qu’ils “seront présents à Rocourt afin de soutenir les Molenbeekois”. Cette présence pourrait en effet pousser des supporters rivaux du Standard de se joindre également au public, avec des risques de débordements.

“L’engagement et le déploiement policier devra être digne d’un match de Coupe d’Europe afin de limiter les incidents entre les deux clans les plus radicaux”, ajoute encore le bourgmestre de Liège.

Le RWDM a accueilli cet arrêté “avec consternation et regret” mais prend note de cette annonce, qui ne ravit évidemment pas les supporters molenbeekois. Le président Thierry Dailly nous informe toutefois que le club souhaite que le match se déroule à huis-clos, ou que le RWDM ne dispute tout simplement pas cette rencontre le 13 janvier. La balle est désormais dans le camp de la ville de Liège.

■ Reportage de Philippe Jacquemotte et Camille Dequeker.

Partager l'article

03 janvier 2019 - 17h40