Découvrez   

Schaerbeek : le Train Hostel va se transformer en centre d’accueil pour l’Armée du Salut

Train Hostel Schaerbeek - Illustration

Ouvert en septembre 2015, le Train Hostel a dû fermer ses portes suite au confinement. Face à cette fermeture, il a décidé de passer un accord avec l’Armée du Salut pour permettre l’accueil de femmes et enfants sans-abri dans le bâtiment situé non loin de la gare de Schaerbeek.

Le Train Hostel est-il définitivement fermé ? Comme l’annonçait Bruzz ce mardi, cette auberge de jeunesse composée de plus de 200 lits est tombée en faillite suite à sa fermeture dictée par le confinement. Les attentats de Bruxelles et la crise sanitaire du Covid-19 auraient finalement eu raison de cet hôtel surprenant, installé à deux pas de la gare de Schaerbeek.

Il n’en est rien. Nicolas Kervyn, porteur du projet et propriétaire du Train Hostel, rapporte que c’est Eurhostel, l’entreprise en charge de l’hôtel qui a fait faillite. Le bâtiment lui appartient toujours. Et c’est avec ce bâtiment qu’il souhaite désormais passer un accord avec l’Armée du Salut pour permettre l’accueil de dizaines de femmes et enfants sans-abris.

Les discussions sont toujours en cours, nous explique-t-on, et les négociations pour la location du bâtiment du Train Hostel par l’Armée du Salut sont en finalisation. Les négociations portent également sur un financement via la Cocom, la Commission communautaire commune. Le vote autour de ce financement par la Cocom doit intervenir ce jeudi.

Ce financement permettra ainsi un accueil de femmes et d’enfants sans-abri dans les prochains jours au Train Hostel. Nicolas Kervyn, pour sa part, espère toujours rouvrir le Train Hostel aux touristes dans le futur, tout en réservant une partie de son bâtiment à des personnes dans le besoin.

Gr.I. avec Th.D. – Photo : Train Hostel

Partager l'article

01 décembre 2020 - 16h54
Modifié le 01 décembre 2020 - 16h54