Schaerbeek : l’atelier de traction de la SNCB reprend le travail

Les agents de l’atelier de traction de la SNCB à Schaerbeek ont repris le travail, confirment mardi la SNCB et la CGSP Cheminots de Bruxelles. Ils avaient débrayé plus tôt dans la journée, inquiets pour leur santé dans le contexte de l’épidémie de Covid-19. La situation était également critique à l’atelier TGV de Forest, selon le syndicat.

Les agents affirment qu’ils se croiseront à nouveau les bras si des mesures ne sont pas prises dans l’après-midi. “Nous avons repris le travail après avoir discuté avec le management local”, explique Majid El Atrouss, secrétaire permanent régional de la CGSP Cheminots. “Mais nous attendons toujours des mesures”, ajoute-t-il.

Le syndicat demande notamment de pouvoir travailler en équipe réduite pour limiter les risques de propagation. Il souhaite reporter les travaux préventifs et procéder au strict minimum pour que les trains circulent.

La CGSP Cheminots demande aussi d’augmenter le rythme des nettoyages et désinfections après chaque pause. Les travailleurs expliquent que quatre de leurs collègues ont contracté le virus. “Si des agents sont en quarantaine, j’aimerais savoir avec quels autres travailleurs ils ont été en contact”, exige Majid El Atrouss.

De son côté, la SNCB déclare appliquer les mesures d’hygiène nécessaires pour protéger son personnel et les voyageurs.

Belga – Photo/Google Street View

► “L’offre correspond au nombre de voyageurs”: la SNCB répond aux critiques après la suppression de trains

Partager l'article

17 mars 2020 - 16h42