Sur BX1 TV Maintenant : "Vivre Ici (pour sourds et malentendants)"

Schaerbeek : la commission régionale de développement rejoint les critiques des riverains sur Mediapark

La commission régionale de développement a analysé le plan d’aménagement directeur (PAD) Mediapark. En de nombreux points, elle rejoint les arguments des riverains et de la commune de Schaerbeek. Si elle ne remet pas en cause la densification du site, elle est cependant critique quant à la destruction du bois ou la construction de tours.

Pour la commission, la future cité des médias doit mieux s’intégrer dans les nouveaux projets et notamment Parkway (la transformation de la sortie de la E40 en boulevard urbain). Les espaces qui bordent le site ne sont pas suffisamment pris en considération. La place Diamant devrait être totalement revue car elle sera un point névralgique dans le futur. Elle demande aussi une meilleure articulation entre les stations de métro, l’entrée de Mediapark et le futur Parkway.

Au niveau du logement, la commission demande qu’un pourcentage minimum de logements sociaux soient construits par le privé. Elle plaide pour une mixité à l’intérieur même d’un immeuble. Par contre, le terrain devrait rester public, ce qui peut être le cas avec une emphytéose. Il faudra bien sûr que ces 1.200 habitations supplémentaires se marient avec les activités productives. Une école devra voir le jour ainsi que de nombreux commerces de proximité.

Revoir les hauteurs

La commission ne s’oppose pas à une densification du site. Par contre, elle pense que les tours ne sont pas la réponse adéquate. Pour elle, la partie est du site doit être revue. Elle demande aussi une préservation des espaces boisés tout en permettant une perméabilité de vue vers le parc.

Elle rejoint ainsi les riverains qui demandent que le bois soit préservé afin de protéger la biodiversité du site. Il faut pour cela revoir l’implantation des bâtiments de part et d’autre de la nouvelle voie à créer. Elle demande aux pouvoirs publics un comportement exemplaire dans ce dossier. C’est aussi l’occasion d’en faire un véritable éco-quartier avec par exemple la mise en place d’un système de chauffage collectif.

Enfin, en terme de mobilité, la desserte en transports en commun doit bien évidemment être augmentée pour ne pas surcharger encore davantage le trafic.

Les parlementaires bruxellois doivent prochainement se rendre sur le site afin de se rendre compte de la situation. Ensuite, ils débattront de la programmation lors d’une prochaine commission parlementaire aménagement du territoire.

Vanessa Lhuillier – Photo: BX1

Partager l'article

27 novembre 2019 - 15h27