Découvrez   

Elke Van den Brandt veut des travaux de sécurisation de la place Meiser dès 2021

Si le projet de réaménagement de la place Meiser est dans les cartons du gouvernement bruxellois depuis plusieurs années, la ministre bruxelloise de la Mobilité Elke Van den Brandt (Groen) annonce à La Capitale qu’elle souhaite débuter en 2021 des “interventions immédiates” pour améliorer la sécurité routière autour de cet axe schaerbeekois.

Alors que la N-VA se plaignait en novembre dernier de l’absence de travaux de réaménagement sur la place Meiser, la ministre de la Mobilité Elke Van den Brandt (Groen) semble décidée à faire bouger les lignes, selon des déclarations rapportées par La Capitale ce mardi. Si le chantier de rénovation des tunnels Reyers a avancé ces deux dernières années, avec un réaménagement complet de l’ancien viaduc, le projet de la place Meiser semble au point mort depuis de nombreuses années. La construction d’un tunnel sous la place pour les voitures (en 2013) puis pour les trams (en 2015) avait été envisagée, sans finalement être confirmée.

Déjà en janvier 2018, le bourgmestre de Schaerbeek Bernard Clerfayt (DéFI), qui ne faisait pas encore partie du gouvernement régional à l’époque, demandait au ministre-président bruxellois Rudi Vervoort (PS) les avancées autour de ce dossier. Et à l’époque, ce dernier confirmait que l’étude autour de ce réaménagement n’avait pas encore débuté, et que rien n’était encore sur la table du gouvernement.

“Interventions immédiates”

Deux ans plus tard, rien n’a changé. Mais la ministre bruxelloise Elke Van den Brandt veut avancer. “La complexité réside dans le fait que tous les dossiers relatifs au quartier Reyers sont liés d’une manière ou d’une autre. Les aménagements du boulevard Reyers ont fait l’objet d’une étude d’impact dont les résultats ont été reçus courant août 2020. Sur la base des résultats de cette étude d’impact, la Région pourra désormais approfondir une demande de permis d’urbanisme”, explique-t-elle dans La Capitale.

Vu le réaménagement complexe qui s’annonce, la ministre aimerait déjà réaliser des “interventions immédiates” dans le courant de l’année 2021 pour améliorer la sécurité routière sur ce carrefour dangereux, considéré comme un point noir de la circulation bruxelloise. Elle ne précise toutefois pas les aménagements prévus.

“À ce jour, il n’existe qu’une étude de faisabilité réalisée par Bruxelles Mobilité, mais à ce jour aucune étude technique n’a été réalisée, elle devrait être lancée par Beliris”, ajoute Elke Van den Brandt, qui sait que ce dossier risque toutefois de chevaucher plusieurs législatures vu sa complexité.

Gr.I. – Photo : Belga/Bas Bogaerts

Partager l'article

15 décembre 2020 - 17h56
Modifié le 15 décembre 2020 - 17h56