Décès de deux sans-abri : l’ouverture des centres hivernaux ne sera pas avancée à Bruxelles

Malgré le décès de deux femmes sans domicile fixe après le premier pic hivernal, l’ouverture des centres hivernaux du Samusocial à Bruxelles dans le cadre du plan hiver ne sera pas avancée. Il reste encore assez de places dans les centres actuellement et personne n’a été refusé, déclare-t-on au cabinet du ministre bruxellois de l’Aide aux Personnes, Pascal Smet (sp.a).

Le plan hiver débute le 15 novembre et compte à nouveau plus de 1.000 places. Il existe également un centre ouvert toute l’année. Il reste encore des places disponibles. Hier soir, il y avait toujours des places et personne n’a été refusé“, explique le porte-parole du ministre Smet, Mathias Dobbels. Tout au long de l’année, environ 500 places sont disponibles pour les sans-abri. Pendant le plan d’hiver, ce nombre est étendu à plus de 1.000 places. L’ouverture des différents centres se fait par phases, en fonction de la demande.

Le premier pic hivernal a fait deux victimes aux derniers jours. Lundi matin, le corps sans vie d’une femme sans domicile fixe a été retrouvé à Schaerbeek. Le médecin légiste a déterminé qu’elle était morte d’hypothermie. Mardi matin, le corps inanimé d’une autre sans-abri a été découvert à Bruxelles. Le médecin légiste n’a pas encore déterminé la cause du décès, mais on soupçonne ici aussi une mort par hypothermie.

Belga

Partager l'article

30 octobre 2018 - 16h12