fbpx
Découvrez   

Cécile Jodogne sereine face aux accusations qui visent la zone de police de Bruxelles Nord

Un commissaire de la zone de police de Bruxelles-Nord est mis en cause dans une enquête menée par la RTBF. On lui reproche d’avoir remis des notes de frais exagérées pour un voyage humanitaire au Sénégal et d’avoir déclaré énormément d’heures supplémentaires. Un montant de 45 000 euros est évoqué. Le comité P a lancé une enquête.

Face à ces accusations,  Cécile Jodogne, la bourgmestre de Schaerbeek f.f. (DéFI) et présidente de la zone de police Bruxelles-Nord, s’est exprimée sur les ondes de BX1+ ce lundi midi . “Il y a des notes qui sont-là, mais qui sont sorties de leur contexte. Je pense, notamment, par rapport au voyage au Sénégal. Même au niveau des heures supplémentaires, il y a des explications à tout cela. Vous savez, la gestion de la zone de police se fait en toute transparence depuis des années. Toutes les décisions sont validées au niveau du collège de police, au niveau du conseil de police. Les relations avec les trois bourgmestres, avec le collège de syndicats et avec le personnel se font dans la transparence et dans le respect des procédures. Je pense que c’est important de le rappeler”, a déclaré la bourgmestre schaerbeekoise sur BX1+. Elle garde sa confiance envers ce commissaire et se sent sereine par rapport au rapport du comité P.

YdK

 

Partager l'article

19 octobre 2020 - 16h24
Modifié le 19 octobre 2020 - 16h32