Découvrez   

Boulevard Reyers : Cécile Jodogne demande à Bruxelles-Mobilité des mesures pour les cyclistes et piétons

Piste cyclable - Boulevard Reyers - Commune de Schaerbeek

Les travaux de réaménagement du boulevard Reyers doivent se terminer d’ici la fin avril, a confirmé la ministre bruxelloise de la Mobilité Elke Van den Brandt (Groen). Pourtant, selon la bourgmestre de Schaerbeek Cécile Jodogne (DéFI), il reste encore plusieurs corrections à mener pour assurer la sécurité des piétons et des cyclistes entre la place Meiser et le square Vergote.

D’abord prévue pour la fin de l’année 2018, la fin du chantier pour l’aménagement provisoire du boulevard Reyers se terminera d’ici la fin avril, a annoncé voici quelques semaines la ministre bruxelloise de la Mobilité Elke Van den Brandt (Groen). Le marquage au sol doit notamment être réalisé dans les prochaines semaines, quand la météo sera plus clémente. Et des détails urbanistiques doivent encore être réalisés. Le boulevard changera à nouveau de visage dans les prochaines années, suite aux futurs travaux autour du carrefour Meiser et du tracé de la ligne de tram, qui pourrait rejoindre le site Mediapark, ensemble de bâtiments qui verra le jour aux abords du siège de la RTBF et de la VRT.

Voir aussi : Notre reportage sur l’avenir du Boulevard Reyers (vidéo)

En attendant, l’aménagement proposé par Bruxelles Mobilité est loin de satisfaire la commune de Schaerbeek. La bourgmestre Cécile Jodogne (DéFI) confirme que des courriers  avec le service public régional bruxellois ont été échangés et que des réunions ont été organisées pour permettre à la commune de livrer son analyse de la situation actuelle de la mobilité entre le square Vergote et la place Meiser, avec des demandes particulières destinées à sécuriser au mieux les cyclistes et les piétons.

“Sur le tronçon latéral au boulevard Reyers, du square Vergote vers la place Meiser, la piste cyclable est interrompue net au niveau du CPAS de Schaerbeek (NDLR : voir photo, à droite). Les cyclistes se retrouvent alors sur la chaussée, sans autre alternative”, nous explique la bourgmestre. “En outre, la vitesse est toujours limitée à 50 km/h sur cette route alors que nous demandons que les latérales au boulevard soient limitées à 30 km/h”.

Un aménagement définitif d’ici 2023 ?

Elle estime également que les cyclistes et piétons sont mal protégés de l’autre côté du boulevard, dans le sens Meiser-Vergote : “Les trottoirs sont un peu plus larges, et la zone de stationnement a été conservée à gauche (NDLR : voir photo, à gauche). Mais désormais, une piste cyclable borde ces places de parking à leur droite. Du coup, les voitures débordent souvent sur cette piste cyclable, qui n’est pas sécurisée”, ajoute Cécile Jodogne. En outre, la circulation pour les piétons est difficile sur le trottoir suite aux arbres et poteaux d’éclairage. “Nous demandons une clarification de cette situation, en créant du stationnement le long de la trémie, ce qui permettrait de créer une vraie piste cyclable à bonne distance du flux et du stationnement. C’est d’ailleurs comme ça qu’est organisée la voirie de l’autre côté du boulevard”.

L’édile schaerbeekoise souhaite donc que Bruxelles Mobilité entende les demandes de la commune car les prochains aménagements sur cet axe ne sont pas prévus avant 2022, au mieux. “Les premiers certificats d’urbanisme pour l’aménagement définitif du boulevard Reyers ne devraient pas être portés à l’enquête publique avant début 2021, nous a-t-on expliqué. Il faudra ensuite le permis d’urbanisme, avant le début des travaux annoncé pour 2022, selon un calcul optimiste. Et une finalisation pour 2023, au mieux. Cet aménagement provisoire pourrait donc durer près de trois ans. Il est donc important que Bruxelles Mobilité prenne déjà des mesures pour aider les piétons et cyclistes”, conclut Cécile Jodogne.

Gr.I. – Photos : D.R./Commune de Schaerbeek

Partager l'article

27 février 2020 - 16h48
Modifié le 28 février 2020 - 13h50