Saint-Josse : des primes à la relance approuvées pour les commerces touchés par des chantiers

Le Collège des bourgmestre et échevins de Saint-Josse-ten-Noode a approuvé la liste des chantiers en voirie concernée par l’octroi de la prime à la relance économique, octroyé aux commerçants et artisans touchés par ces chantiers.

La commune de Saint-Josse-ten-Noode accorde une prime annuelle forfaitaire de 2.000 euros à tout commerçant ou artisan ayant subi les conséquences de  travaux avec fermeture pendant plus de 60 jours ouvrables. Depuis l’annonce de cette mesure, près de 10 demandes ont déjà été introduites et une trentaine de commerçants potentiels peuvent prétendre à cette prime, annonce la commune.

Finalement, deux chantiers ont été approuvés par le Collège des bourgmestre et échevins : l’effondrement de la chaussée de Louvain, depuis le n°173 de cette rue jusqu’au n°1 de la rue Eeckelaers, pour la période entre le 7 septembre 2017 et le 22 décembre 2017 ; et la rénovation du quartier Madou, des deux côtés de la chaussée de Louvain depuis le n°5 de l’Avenue des Arts jusqu’au n°114 de la rue Marie-Thérèse, pour la période entre le 9 novembre 2017 et le 9 février 2018.

“La prime attribuée est conséquente et est accordée sans distinction pour les travaux dont le maitre d’ouvrage est la commune ou la Région de Bruxelles-Capitale”, réagit le bourgmestre Emir Kir (PS), qui affirme que c’est une première.

Gr.I. – Photo : illustration BX1

Partager l'article

03 juillet 2018 - 18h52