Découvrez   

Saint-Josse annonce un plan d’investissement de 40 millions d’euros pour ses écoles

Le collège échevinal de Saint-Josse-ten-Noode a adopté mercredi un masterplan d’investissement communal dans les infrastructures scolaires pour la période 2020-2030. La commune centrale de la capitale y consacrera plus de 40 millions d’euros.

Les autorités communales fondent ce plan sur le constat de l’augmentation constante de la population et du nombre d’enfants en Région Bruxelloise et en particulier à Saint-Josse-ten-Noode. Leur ambition est “d’assurer un enseignement de qualité à chaque enfant en permettant la réalisation de travaux indispensables dans les dix prochaines années”.

Concrètement et à titre d’exemple, le masterplan prévoit notamment la transformation de deux logements en classes, l’équipement en tableaux interactifs, etc. pour l’école fondamentale francophone Tournesol; la rénovation de la salle de gymnastique et des vestiaires, l’aménagement de la cour de récréation, etc. pour l’école fondamentale francophone Delclef; la démolition et la reconstruction dans le cadre du projet de l’Îlot Guy Cudell pour l’école fondamentale francophone Nouvelle École.

Une projet d’école multilingue

Sont aussi programmés le projet d’extension avec création de six nouvelles classes, d’un réfectoire et d’une cour en toiture pour l’école fondamentale francophone Henri Frick; l’aménagement des terrasses en vue de diminuer la surchauffe des bâtiments et des travaux d’acoustique pour l’école fondamentale néerlandophone Sint-Joost-aan-Zee; ou encore la création d’un accès, la rénovation des laboratoires, le placement de nouveaux ascenseurs et accès PMR, entre autres, pour le Lycée Guy Cudell.

La commune a par ailleurs acquis un bâtiment pour accueillir des classes pendant la période de travaux d’une école, et par la suite, pour développer le projet d’une école multilingue ou l’extension d’une école francophone et néerlandophone.

Pour le bourgmestre Emir Kir, l’objectif est de “pouvoir garantir une place dans un établissement scolaire de qualité pour chaque élève”. Le masterplan permet une vision claire et une anticipation des besoins en matière d’infrastructures scolaires. Les budgets seront dégagés par la commune et les pouvoirs subsidiants pour réaliser des travaux de sécurisation et de mise en conformité des bâtiments, d’amélioration de la performance énergétique, de la verdurisation, etc. Des projets d’extension sont aussi planifiés.

Avec Belga – Photo : illustration Belga/Nicolas Maeterlinck

Partager l'article

15 juillet 2020 - 14h15
Modifié le 15 juillet 2020 - 14h47