Incendie au Mirano : la toiture est complètement “ravagée”, la piste accidentelle privilégiée

Selon les premiers éléments de l’enquête, l’incendie qui s’est déclaré ce mardi après-midi dans un faux-plafond du Mirano serait accidentel.

Les propriétaires de la boîte de nuit Mirano, situé au n°38 de la chaussée de Louvain à Saint-Josse-ten-Noode sont arrivés ce matin avec les autorités communales et le parquet de Bruxelles pour évaluer les dégâts de l’incendie qui a touché l’isolation d’un faux-plafond, non loin de la toiture de ce bâtiment imposant. L’incendie n’a pu être maîtrisé que vers 22h00, mardi soir, et les pompiers ont seulement quitté les lieux vers 4h50, ce mercredi matin.

Lire aussi : La toiture du club Mirano en feu : nos premières informations (vidéo)

Le bâtiment a été placé sous scellés, mais les propriétaires ont eu confirmation par les pompiers que la toiture est “complètement ravagée”, et que les dégâts provoqués par l’eau sont importants. L’incendie serait accidentel, car des travaux étaient en cours au niveau de ce faux-plafond, rapportent encore les propriétaires de la boîte de nuit. “C’est au moment des soudures que l’incendie a pris”, confirme encore le bourgmestre de Saint-Josse Emir Kir (PS).

Une cinquantaine de pompiers et quatre auto-pompes ont été nécessaires pour circonscrire l’incendie.

■ Reportage de Valérie Leclercq, Nicolas Scheenaerts et Chadène Diouani.

Partager l'article

19 février 2020 - 16h00