Découvrez   

Une famille de bijoutiers soupçonnée de trafic d’or en prison

Une mère d’une famille de bijoutiers de Saint-Josse-ten-Noode soupçonnée de se livrer à du trafic d’or a été placée sous mandat d’arrêt. Récemment, son époux et son fils avaient déjà été placés sous mandat sur base des mêmes soupçons, indique mercredi le quotidien La Capitale. Le parquet de Bruxelles s’est borné à confirmer qu’une instruction était bien en cours mais diverses sources judiciaires confirment l’incarcération du trio.

Musa Ö. , le père de famille, avait été arrêté en juin 2017 à Brussels Airport avec quelque 16 kilos d’or dans ses bagages et 125 900 euros. Auparavant, l’homme serait déjà parvenu plusieurs fois à transporter clandestinement d’importantes quantités d’or et d’argent en liquide en achetant un billet d’avion bon marché vers un autre pays de la zone Schengen, puis en passant la douane avec sa valise remplie d’or avant de l’échanger avec celle d’un autre passager. Ce dernier acheminait ensuite l’or dans une fonderie en Turquie tandis que Musa Ö. rentrait chez lui. Le 8 juin 2017, ce stratagème n’a pas fonctionné et il a été interpellé. Quelques jours plus tard, la police avait perquisitionné sa bijouterie située rue du Méridien à Saint-Josse-ten-Noode sans toutefois trouver une cargaison de bijoux cachés. L’établissement fut placé sous scellés judiciaires mais le fils Fevzi avait creusé un trou dans le mur d’une habitation mitoyenne pour récupérer les bijoux. Il fut toutefois interpellé avec les bijoux dissimulés dans le coffre de sa voiture.

Ce n’est pas la première fois que la justice bruxelloise s’intéresse à cette famille de bijoutiers. En 2012, un atelier d’or clandestin avait en effet été démantelé au-dessus de sa bijouterie et la police avait mis la main sur 70 kilos d’or d’origine incertaine. Le voisinage avait dû être évacué en raison de la présence d’importantes quantités de produits dangereux dans l’atelier.

Belga

Partager l'article

18 avril 2018 - 19h22
Modifié le 18 avril 2018 - 19h22