Emir Kir : “Je ne serai pas candidat à la tête du PS bruxellois”

Emir Kir (PS), bourgmestre de Saint-Josse-ten-Noode et député fédéral, a répondu aux questions de Jean-Jacques Deleeuw dans L’Interview, ce mercredi sur BX1.

Emir Kir est d’abord revenu sur les trottinettes partagées qui ont proliféré ces dernières semaines en Région bruxelloise, obligeant certaines communes, comme celle de Saint-Josse, à légiférer au niveau local. « Nous avons été parmi les premiers à dire qu’on doit réglementer à ce sujet. Je regrette que la Région ait tardé à le faire. Les communes tentent de limiter la prolifération des trottinettes. On n’est pas contre, mais il doit y avoir un encadrement », explique-t-il. Avant de revenir sur le métro 3, qui doit notamment passer par Saint-Josse. « Quelque chose ne va pas concernant les travaux du métro », dit-il. « On demande dans l’accord de majorité du gouvernement bruxellois de faire participer les habitants : or, ce chantier n’a pas fait l’objet d’une concertation avec les habitants. Si on veut vraiment une démocratie participative, il faut demander l’avis des habitants et commerçants des rues concernées. Nous ne sommes pas contre le métro mais nous avons des questions, notamment concernant la station de la place Liedts ».

“Je préférais qu’Ecolo soit de la partie en FWB”

Le député fédéral a également été interrogé sur la formation du futur gouvernement fédéral. Il estime qu’il faut désormais prendre le temps. « En Région bruxelloise, on a déjà un gouvernement. Laissons le temps à la Wallonie et à la Flandre de former un gouvernement, et alors le fédéral pourra avancer », estime Emir Kir. « Le PS veut porter des projets permettant aux gens de mieux s’en sortir dans la société. Mais nous voulons aussi des garanties pour commencer à négocier. Je reste toutefois convaincu qu’à un moment, il faudra essayer de dialoguer avec d’autres partis », indique-t-il encore. Alors qu’en Fédération Wallonie-Bruxelles, le PS doit encore décider avec qui négocier : le MR, ou le MR et Ecolo. « Le travail fait par Elio Di Rupo et Paul Magnette est remarquable. Ils ont réussi à bien avancer en Wallonie et en Fédération Wallonie-Bruxelles. Il faut le temps pour qu’un accord puisse sortir entre les trois formations politiques. Je préférerais qu’Ecolo soit avec nous pour atteindre plus facilement certains objectifs à gauche », dit Emir Kir.

Enfin, le bourgmestre de Saint-Josse s’est exprimé au sujet du prochain départ de Laurette Onkelinx à la tête du PS bruxellois. « Je pense que remplacer Laurette Onkelinx va être très difficile », avoue-t-il. « Je pense qu’il faut une personnalité qui fédère l’ensemble des sections. Je regrette ceux qui parlent tout le temps aux journalistes et divisent les partis. » Emir Kir annonce toutefois qu’il ne sera pas candidat à ce poste : « Je suis heureux du travail que l’on fait au niveau communal. Je veux poursuivre ce travail. Attendons que d’autres se présentent pour ce poste régional ».

La mobilité partagée en Région bruxelloise, la construction du métro 3, les négociations pour le gouvernement fédéral, la présidence du PS bruxellois… : découvrez l’intégralité de L’Interview d’Emir Kir dans notre replay.

Durant l’été, retrouvez L’Interview du lundi au vendredi à 18h15 sur BX1.

Partager l'article

21 août 2019 - 19h53