Emir Kir : “J’ai décidé de ne pas introduire de recours”

Le bourgmestre de Saint-Josse, Emir Kir, s’est exprimé sur le plateau de RTL Info pour la première fois depuis son exclusion du PS. Il a annoncé qu’il ne ferait pas appel de la décision.

En direct depuis son bureau de Saint-Josse, Emir Kir s’est dit “heureux de pouvoir s’exprimer”. “Pendant toute cette affaire j’ai été traité d’une manière inhumaine. Mon procès a été fait dans l’opinion publique sans moi. Il s’agissait d’une procédure interne au Parti socialiste, mais on s’est permis de parler tout le temps à l’extérieur. Je ne peux pas accepter ce type de procédé, tant sur la forme que sur le fond. Je n’ai pas été traité de manière fraternelle. C’est vrai que j’ai commis des erreurs dans ma vie. Mais vous savez, je ne suis qu’un être humain, je peux commettre aussi des erreurs”, a-t-il déclaré.

“Ma proximité supposée avec l’extrême droite, ça me fait gerber”

Il réfute tout sentiment de proximité avec des partis d’extrême droite. “Quant à ma proximité supposée avec l’extrême droite, ça me fait gerber. Vous savez, toute ma vie j’ai combattu l’extrême droite. Moi je suis un fils d’ouvrier mineur. On a subi le racisme, on a subi le rejet. Donc venir aujourd’hui et laisser sous-entendre que je serais sympathisant d’une extrême droite turque ou belge, c’est quelque chose qui m’insupporte véritablement”.

Emir Kir ne comprend pas qu’on résume son procès à l’accueil d’une délégation turque.  “Cette délégation a aussi été reçue par une instance européenne”, précise-t-il. “Vous savez, je n’ai jamais invité ces maires. Et pourtant, dans la presse, on parle tout le temps de l’invitation d’Emir Kir. J’ai simplement accueilli une visite de courtoisie de l’Union des villes de Turquie, avec des maires de gauche, des maires conservateurs et des maires MHP. Ne résumons pas ma vie politique à ça”. 

“J’ai décidé de ne pas introduire de recours”

Le bourgmestre de Saint-Josse a 30 jours pour faire appel. Mais sa décision est prise : ” J’ai décidé de ne pas introduire de recours. J’ai souffert dans ma chair, ma famille a souffert, mes proches ont souffert. Tous les gens, que je tiens d’ailleurs à remercier pour les marques d’affection et de sympathie. Je ne veux pas revivre ce calvaire. Vous imaginez une seconde que je vais introduire un recours et puis on va avoir à nouveau des attaques dans la presse”.

A l’avenir?

Au prochaines élections de 2024, il y aura bien une liste PS à Saint-Josse, comme l’a annoncé Ahmed Laaouej ce mardi. De son côté, Emir Kir annonce vouloir poursuivre son engagement communal au-delà de 2024. “Evidemment que j’ai envie de continuer et mettre en oeuvre le projet communal”.

Par contre, un peu plus tard, à la question de savoir s’il comptait constituer sa propre liste,  il a déclaré : “2024, c’est très loin. Je ne sais pas si je serai encore là”.

YdK

► Les militants PS de Saint-Josse confirment leur soutien à Emir Kir, le CDH quitte la majorité communale

► Emir Kir peut-il être révoqué comme bourgmestre de Saint-Josse ?

Partager l'article

22 janvier 2020 - 11h35