Ahmed Laaouej (PS) sur les militants socialistes de Saint-Josse : “Ils essayent de trouver un équilibre”

Les militants socialistes de Saint-Josse se sont réunis lundi soir en assemblée générale. Ils ont confirmé à la quasi unanimité (68 voix pour sur 69) leur soutien à Emir Kir comme bourgmestre de la commune.

Les militants PS de Saint-Josse confirment leur soutien à Emir Kir, le CDH quitte la majorité communale

Pour Ahmed Laaouej, le président de la Fédération bruxelloise du PS, “ils essayent de trouver un équilibre. J’imagine que ce n’est pas facile entre le fait qu’en effet, ils ne peuvent pas demander au bourgmestre de démissionner parce que rien dans la loi belge les y oblige, et donc, assurer une stabilité de la gouvernance à Saint-Josse et d’un autre côté, réaffirmer notamment leur attachement au parti socialiste et leur condamnation de toute rupture du cordon sanitaire, ce qui revient à donner raison à la décision de la Commission de vigilance”. 

Une loi à revoir en Région bruxelloise?

“C’est vrai qu’en Wallonie, par exemple, le code de la démocratie locale donne davantage de possibilités. Est-ce qu’un débat comme celui la est souhaitable à Bruxelles? C’est un débat qui en effet légitiment pourrait se poser. Est-ce qu’il est à l’ordre du jour? Cela ne dépend pas uniquement du parti socialiste”, répond Ahmed Laaouej.

Une prise de position valable jusqu’en 2024

La décision prise par les socialistes de Saint-Josse tient jusqu’aux prochaines élections communales. “Ce qui est important dans ce communiqué, c’est qu’il ne vaut que jusqu’en 2024. Cela veut dire aussi qu’en 2024, il y aura une liste socialiste à Saint-Josse. Une liste du parti socialiste pour défendre un projet socialiste”, précise le président de la Fédération bruxelloise du PS.

YdK

► Revoir l’intégralité de l’interview d’Ahmed Laaouej sur BX1+

 

Partager l'article

21 janvier 2020 - 13h42