Saint-Gilles: un garçon de 12 ans dénudé et violenté par des camarades à la récréation

A l’heure actuelle, le pouvoir organisateur de l’école n’a pas répondu à nos sollicitations.

Victime de harcèlement, un enfant scolarisé de l’école néerlandophone De Bron de Saint-Gilles a été dénudé et violenté, indique ce mercredi la DH. En début de semaine, le garçon de sixième primaire aurait notamment été ligoté à l’aide d’une corde à sauter puis a été dénudé et frappé au visage.

Ses parents ont porté plainte à la police à la suite de ces faits et dénoncent également l’inaction de la direction de l’école: “Ce n’est pas normal que ça se passe dans une cour de récréation où il y a des éducateurs. Durant tout le temps de midi, personne n’a réagi”, déplore la mère de l’enfant à nos confrères. “Deux profs ont dû détacher mon fils avec des ciseaux, tellement les élèves avaient serré la corde à sauter. Ensuite, personne ne m’a appelée. Adam était tellement choqué qu’il a vomi dans les toilettes pendant l’après-midi. On lui a juste donné de la glace pour son poignet qui lui faisait mal. C’est tout.”

Les parents d’Adam ont contacté la direction : “La directrice m’a dit qu’elle comprenait que je sois choquée par ce qui était arrivé à mon fils et que c’est normal que j’aille porter plainte à la police. Je le fais pour que ça n’arrive plus, ni à Adam ni à aucun autre élève.”

Après plusieurs sollicitations, le pouvoir organisateur nous a donné sa version des faits.

T.D.

 

Partager l'article

20 février 2019 - 11h26